Les Tchèques renoncent-ils aux repas chauds à cause de la crise énergétique?

pâtes - Sputnik Afrique, 1920, 11.10.2022
S'abonnerTelegram
Selon le site Lidovky, les habitants de République tchèque, habitués aux déjeuners copieux, refusent les repas chauds par souci d'économie. La crise énergétique et l’inflation sont en cause.
L’influence de la crise énergétique continue de se propager en Europe. Pour s’en sortir, les Tchèques renoncent de plus en plus souvent à la nourriture chaude pour économiser, relate le site Lidovky.
Le problème est que les prix des repas complets dans les cafés ont considérablement augmenté, tandis que l'inflation a englouti une grande partie des salaires.
"Les gens se contentent d'un morceau de pain ou, au mieux, emportent des boîtes de nourriture de chez eux. Et s'ils vont dans un restaurant, ils essaient de dépenser le moins possible, renonçant à la soupe, aux gâteaux et même aux boissons. Les clients de la restauration publique examinent maintenant les prix à la loupe", indique le média.

Crise énergétique

Les pays occidentaux font face à une forte hausse des prix de l’énergie et à une poussée d’inflation record dans le contexte d’intensification des sanctions antirusses et d’abandon du carburant russe.
Pour économiser les ressources, presque chaque gouvernement introduit des restrictions.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала