"Une parfaite occasion": des responsables ukrainiens se moquent de l’explosion sur le pont de Crimée

© Elena IvanovaExplosion du pont de Crimée
Explosion du pont de Crimée - Sputnik Afrique, 1920, 08.10.2022
S'abonnerTelegram
Plusieurs hauts responsables et officiels ukrainiens ont relayé des commentaires moqueurs en réactions à l'explosion qui a touché le pont de Crimée ce samedi matin.
Ce 8 octobre, un camion a explosé sur le pont de Crimée provoquant un vaste incendie et des dégâts sur cette infrastructure routière et ferroviaire clé pour l'approvisionnement de la péninsule. L'Ukraine n'a pas officiellement revendiqué sa responsabilité. Pourtant, de nombreux diplomates et hommes politiques du pays n’ont pas caché leur joie suite à l'accident.
Ainsi, l'ambassadeur ukrainien en Allemagne, Andrij Melnyk, a salué l’événement, en écrivant sur Twitter que "la libération de la Crimée commence maintenant".
À son tour, le conseiller du Bureau du Président ukrainien Mikhail Podoliak a écrit: "La Crimée, le pont, le début. Tout ce qui est illégal doit être détruit, tout ce qui a été volé doit être rendu à l'Ukraine, tout ce qui est occupé par la Russie doit être anéanti".
La Défense ukrainienne a également commenté l’explosion sur Twitter. "Le croiseur lance-missiles Moskva et le pont de Kertch. Deux symboles notoires de la puissance russe en Crimée ukrainienne ont été détruits. Quelle est la prochaine étape, les Russes?", peut-on lire.
Les services de sécurité de Kiev (SBU) ont de leur côté publié sur Telegram des vers détournés du poète ukrainien Taras Chevtchenko sur "le Soleil qui se lève sur le pont en feu".
"Aujourd'hui est une parfaite occasion pour réviser quelques poèmes de Taras Chevtchenko", a ironisé le SBU.
Le chef du cabinet de la présidence ukrainienne Andriï Iermak a publié sur Twitter une émoticône montrant un pont dans des nuages de fumée.
En outre, quelques heures après l’accident, un grand timbre à l'effigie de l'explosion du pont de Crimée a été installé devant la mairie de Kiev.

"Nature terroriste" du régime de Kiev

La porte-parole de la diplomatie russe, Maria Zakharova, a déclaré que la réaction du régime de Kiev sur la destruction des infrastructures civiles "témoigne de sa nature terroriste".
Le Comité d’enquête russe a affirmé avoir établi l’identité du propriétaire du camion soupçonné d’être à l’origine de l’explosion.
Il s’agirait d’un habitant de la région de Krasnodar, dans le sud de la Russie. "Une enquête a été ouverte sur son lieu de résidence. L’itinéraire du camion et les documents pertinents sont en cours d'étude", ont ajouté les enquêteurs.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала