Une louve arctique clonée en Chine, une première – vidéo

Un loup - Sputnik Afrique, 1920, 29.09.2022
S'abonnerTelegram
La société chinoise Sinogene Biotechnology a mené à bien l'exploit de cloner le premier loup arctique sauvage. L'espèce est, par ailleurs, en voie de disparition et menacée par le réchauffement climatique.
Faites connaissance avec Maya: le premier loup arctique sauvage cloné au monde. Ce succès a été rendu possible grâce aux experts de la société chinoise Sinogene Biotechnology, basée à Pékin. Né le 10 juin, Maya semble être en bonne santé selon une vidéo diffusée par les chercheurs.

"Pour sauver l’animal en voie de disparition, nous avons entamé une coopération de recherche avec Harbin Polarland sur le clonage du loup arctique en 2020. Après deux ans d’efforts minutieux, le loup arctique a été cloné avec succès. C’est une première mondiale", a déclaré Mi Jidong, directeur général de Sinogene Biotechnology, cité par le Global Times.

Transfert nucléaire de cellules somatiques

Les chercheurs impliqués dans le projet ont eu recours au transfert nucléaire de cellules somatiques. En 1996, cette technique avait déjà été utilisée pour cloner la brebis Dolly, premier mammifère cloné dans l'histoire des sciences.
Ainsi, des chercheurs ont pris les cellules donneuses d’un échantillon de peau d'une louve femelle sauvage et les ont injectées dans l'ovule de plusieurs chiennes. Les scientifiques ont pu créer 85 embryons qui ont été transférés dans l’utérus de sept beagles. Finalement, Maya a vu le jour. Celle-ci devrait bientôt intégrer le parc Harbin Polarland au nord-est de la Chine.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала