Plusieurs soldats et un civil tués par des hommes armés dans le sud-est du Nigeria

© AP Photo / Lekan OyekanmiSoldats nigérians à un poste de contrôle
Soldats nigérians à un poste de contrôle - Sputnik Afrique, 1920, 29.09.2022
S'abonnerTelegram
Cinq soldats et un civil ont été tués mercredi dans une embuscade survenue dans le sud-est du Nigeria, ont rapporté jeudi des médias locaux.
La police locale a confirmé qu'"une fusillade" avait fait des morts dans la zone, mais sans donner de bilan des victimes.
Cette attaque perpétrée par des hommes armées contre un véhicule militaire à Umunze, localité de l'Etat d'Anambra, n'avait pas été revendiquée jeudi en fin d'après-midi.
Il y a eu une fusillade à Umunze hier qui a fait des morts", a déclaré le porte-parole de la police locale, Tochukwu Ikenga, cité par des médias.
"Nous avons déployé nos hommes pour arrêter les assaillants", a-t-il ajouté.

Un sénateur attaqué

Cette attaque survient trois semaines à peine après que le convoi d'un sénateur de l'opposition, Ifeanyi Ubah, a été pris en embuscade ayant fait cinq morts, dont deux membres de son escorte de sécurité, dans ce même Etat.
Le sénateur est sorti indemne, mais l'attaque a mis en évidence l'insécurité croissante dans la région.
Dans un communiqué publié mercredi, le gouverneur de l'État d'Anambra, Charles Soludo, a condamné le meurtre des soldats et l'attaque contre le parlementaire.
Le sud-est du Nigeria est en proie à une recrudescence des violences, imputées par les autorités au Mouvement indépendantiste pour les peuples indigènes du Biafra (Ipob). L'Ipob, qui cherche une renaissance d'un État séparé pour l'ethnie igbo, a nié à plusieurs reprises toute responsabilité dans ces violences.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала