L'opérateur du Turkish Stream perd sa licence d'exportation à cause des sanctions

Turkish stream - Sputnik Afrique, 1920, 29.09.2022
S'abonnerTelegram
L'opérateur du gazoduc Turkish Stream, South Stream Transport B.V., a déposé une demande pour renouveler sa licence d'exportation, retirée prématurément à cause des sanctions. Le groupe attend une réponse des autorités néerlandaises.
Suite aux nouvelles sanctions imposées par l'UE à la Russie le 18 septembre, la licence d’exportation de l’opérateur de Turkish Stream a été révoquée avant la fin du terme. Cependant, le transit du gaz ne sera pas interrompu, ont annoncé les autorités néerlandaises.

Or, enregistré aux Pays-Bas, le groupe ne sera plus en mesure d'assurer l'assistance technique ou les travaux de maintenance en Russie.
"Pour continuer à assurer un approvisionnement en gaz sûr et fiable à long terme, South Stream Transport B.V. a demandé de renouveler sa licence d'exportation et attend une réponse des autorités néerlandaises compétentes", a déclaré l’entreprise dans un communiqué.

31,5 milliards de mètres cubes de gaz par an

Le gaz transporté par Turkish Stream est livré aux pays européens via les systèmes de transport nationaux et contribue ainsi à la sécurité énergétique de l'Europe, rappelle l'opérateur.
Mis en service le 8 janvier 2020, le gazoduc relie la Russie à la Turquie à travers la mer Noire. Ses deux conduites sont conçues pour transporter 31,5 milliards de mètres cubes de gaz par an.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала