"Une punition collective et injuste": les refus de visas français au Maghreb suscitent la polémique

© SputnikVisa Schengen
Visa Schengen - Sputnik Afrique, 1920, 27.09.2022
S'abonnerTelegram
Une centaine d’associations et d’organisations en France et au Maghreb ont signé une pétition contre la décision de Paris de restreindre la délivrance de visas aux ressortissants de certains pays africains.
La pétition "La politique des visas: discriminations et injustice", signée par plusieurs dizaines d'organisations, s'attaque à la décision "discriminatoire" de la France sur la réduction des visas accordés au Maroc, à l'Algérie et à la Tunisie.
"Ces mesures relèvent d’un chantage inadmissible, déshonorant, et qui porte atteinte à un droit humain essentiel: la libre circulation des personnes, y compris de celles et ceux ayant leurs attaches, tant en France que dans les pays du Maghreb", déplorent les signataires.
Selon eux, cette décision ne fera qu’inciter des milliers de jeunes à traverser la mer Méditerranée au péril de leur vie.
"Prétendre lutter contre l’immigration irrégulière en restreignant aussi drastiquement le nombre de visas à des citoyens est d’autant plus inadmissible que cette décision politique erronée ne résoudra rien", ajoutent-ils.
Enfin, ils dénoncent le coût de la procédure et leur non-remboursement en cas de refus, de même que la lourdeur des démarches.

Retour à la normale pour la Tunisie

Le 28 septembre, la France avait annoncé avoir pris la décision de réduire l’octroi de visas pour le Maroc et l’Algérie de 50% et de 30% pour la Tunisie. Toutefois, les ministres tunisiens et français de l’Intérieur ont annoncé le 31 août dans un communiqué commun la normalisation de la politique des deux pays avec effet immédiat.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала