Référendums de rattachement à la Russie
Des référendums sur l'adhésion à la Russie ont eu lieu dans les Républiques populaires de Donetsk et de Lougansk et les régions de Kherson et de Zaporojié du 23 au 27 septembre 2022.

Référendums: Sputnik prend connaissance du rapport préliminaire des observateurs

© Sputnik . Konstantin Mikhaltchevsky / Accéder à la base multimédiaLe référendum sur l'adhésion du Donbass, des régions de Zaporojié et de Kherson à la Russie
Le référendum sur l'adhésion du Donbass, des régions de Zaporojié et de Kherson à la Russie  - Sputnik Afrique, 1920, 27.09.2022
S'abonnerTelegram
Les observateurs internationaux présents aux référendums sur le rattachement à la Russie ont rédigé un rapport préliminaire sur le déroulement du scrutin dont Sputnik Afrique a obtenu copie. Ses auteurs font entre autres état d’"un haut niveau d'activité des citoyens et leur intérêt à participer au vote".
"Aucun fait de coercition, de pression ou de corruption n'a été observé" lors des référendums qui se déroulaient du 23 au 27 septembre dans les Républiques populaires de Donetsk et de Lougansk et les régions de Kherson et de Zaporojié, selon les observateurs internationaux de 45 pays qui avaient suivi le processus de vote.
Comme ils l’indiquent dans leur rapport préliminaire dont Sputnik a obtenu copie, pendant cinq jours, ils pouvaient "librement recevoir des informations, poser des questions aux organisateurs et aux participants des référendums" ou encore avoir accès à tous les documents.

"Haut niveau d'activité des citoyens"

Le rapport informe que les observateurs internationaux ont enregistré "un haut niveau d'activité des citoyens, leur intérêt à participer aux référendums, et la compréhension totale de leur choix et de ses conséquences".
"La participation aux référendums et le vote se basaient sur la libre expression de la volonté des citoyens, aucun fait de coercition, de pression ou de corruption n'a été observé", rapporte le document.

"Conformément aux normes généralement acceptées"

En outre, d’après les observateurs, les référendums ont été organisés "conformément aux normes généralement acceptées", dont le droit universel, égal et direct de participer au référendum et le vote secret.
"La décision d’organiser le vote pendant cinq jours dans une telle situation était raisonnable et naturelle suite à la nécessité d'assurer la sécurité et de minimiser l'accumulation des participants au référendum", indique le rapport.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала