"Pas préventif pour défendre la Russie de l’Otan": le Zimbabwe sur l’opération militaire en Ukraine

© Sputnik . Alexeï Vitvitski / Accéder à la base multimédiaLe siège de l'Otan à Bruxelles
Le siège de l'Otan à Bruxelles - Sputnik Afrique, 1920, 27.09.2022
S'abonnerTelegram
Devant la Douma russe, le président de l’Assemblée nationale zimbabwéenne admet que les USA mènent une politique d’expansion et ne cachent pas leurs projets d’y inclure l’Ukraine. Pour lui, l’opération militaire russe est pleinement justifiée "par la présence de l'arsenal nucléaire de l’Otan à portée de main de ses frontières".
La Russie s’est retrouvée entourée d’ennemis suite à la politique d’expansion de l’Otan. L’opération spéciale russe en Ukraine se justifie par la protection de sa souveraineté, est convaincu le président de l’Assemblée nationale zimbabwéenne, Jacob Mudenda.
"L’opération militaire est un pas préventif visant à défendre la Russie de l’ennemi inévitable en la personne de l’Otan, actuellement renforcé par les aspirations d’hégémonie vers un monde unipolaire non désirable", a-t-il déclaré ce mardi devant la Douma d’État russe (chambre basse du Parlement).
D’après lui, l’opération militaire spéciale doit être envisagée dans ce contexte, la Russie se sentant "à juste titre menacée par la présence de l'arsenal nucléaire de l’Otan à portée de main de ses frontières".
Alors que l’Alliance construit des bases militaires dans des États l'approuvant, elle ne cache pas ses tentatives d’y inclure l’Ukraine, ce qui a suscité les préoccupations de la Russie, a ajouté le responsable zimbabwéen.

Rôle de la Russie dans le destin du Zimbabwe

Se trouvant sous le joug des sanctions américaines et européennes depuis une vingtaine d’années, le Zimbabwe comprend très bien la décision de Moscou. M.Mudenda a expliqué que c’est pourquoi le Président zimbabwéen avait refusé l’appel des États-Unis à soutenir les sanctions antirusses.
La Russie fournissant au Zimbabwe des armements et autres équipements comme des hélicoptères, son rôle dans le destin du pays est considérable. Selon le député, son État ne serait jamais devenu indépendant sans Moscou.
Suite à sa visite à Moscou, la Douma d'État a signé un accord de coopération avec le parlement zimbabwéen.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала