- Sputnik Afrique, 1920
Donbass. Opération russe
La Russie a lancé le 24 février 2022 une opération militaire en Ukraine pour protéger les habitants du Donbass subissant le blocage et les attaques de Kiev depuis 2014.

Défense russe: toutes les forces armées, dont la triade nucléaire, impliquées dans le Donbass

© Sputnik . Ilya Pitalev / Accéder à la base multimédiale ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou
le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou - Sputnik Afrique, 1920, 21.09.2022
S'abonnerTelegram
Toutes les forces armées russes, dont la triade nucléaire, sont actuellement impliquées dans le Donbass, a déclaré le ministre russe de la Défense. Selon ses précisions, la mobilisation partielle est nécessaire pour contrôler la ligne de contact de 1.000 km et les territoires libérés et ne concernera qu’environ 1% des réserves totales.
Suite au discours de Vladimir Poutine sur l’annonce de la mobilisation partielle en Russie, le ministre russe de la Défense a donné davantage de détails sur cette mesure. Sergueï Choïgou a également récapitulé les objectifs de l’opération spéciale russe dans le Donbass et a livré le bilan des pertes des deux côtés.

1,1% des 25 millions de réserve seront mobilisés

Dans le Donbass, les militaires menant un travail de combat difficile, toutes les forces armées russes, dont la triade nucléaire, sont mobilisées pour accomplir ces tâches, a indiqué Sergueï Choïgou.
Selon lui, la mobilisation partielle est nécessaire pour contrôler la ligne de contact de 1.000 km et les territoires libérés. En outre, cette mesure ne concernera que les citoyens actuellement dans la réserve et, surtout, ceux qui ont servi dans les forces armées et ont une expérience pertinente.
Alors que la Russie compte près de 25 millions de personnes dans ses réserves de mobilisation, c'est-à-dire des personnes qui ont servi, qui ont une expérience de combat et une spécialité militaire, 300.000 réservistes seront engagés dans l’opération militaire spéciale, d’après M.Choïgou.

"Ainsi, vous pouvez comprendre que cette mobilisation est partielle, 1% ou un peu plus, 1,1% des ressources totales de mobilisation [sera impliqué]", a-t-il expliqué.

Les personnes mobilisées ne commenceront à réaliser leurs tâches de combat qu’après avoir suivi une préparation et un réentraînement.

Implication de l’Occident dans le conflit

Sergueï Choïgou a indiqué que la Russie n’était pas tant en guerre avec l’Ukraine qu’avec "l'Occident collectif" et l’Otan.
"[Par là], nous entendons non seulement les armes fournies en quantités énormes, en volumes énormes […], mais aussi, bien sûr, des systèmes. Ce sont des systèmes de communication, de traitement de l’information, ainsi que de renseignement, le renseignement satellitaire", a détaillé le ministre russe.
D’après M.Choïgou, l’Ukraine a presque épuisé les armes qu’elle possédait, principalement des armes soviétiques.
"Pratiquement toute la constellation de satellites de l'Otan fonctionne. Selon nos estimations, plus de 70 satellites militaires et plus de 200 satellites civils travaillent pour reconnaître l'emplacement de nos unités", a fait savoir le chef de la Défense russe.
Sergueï Choïgou a également mis en valeur l’implication des instructeurs et mercenaires étrangers en Ukraine, dont 2.000 ont été tués.
"Actuellement, il n’en reste qu’un peu plus d’un millier. Certains sont partis, d’autres ont péri. […] L’essentiel, c’est que leur recrutement se poursuit sous la tutelle de l’État."

La moitié de l’armée ukrainienne a péri

Les pertes des forces armées ukrainiennes s’élèvent à près de 100.000 tués et blessés, d'après Sergueï Choïgou.
"Au stade initial, les Forces armées ukrainiennes représentaient environ 201 à 202.000 personnes […]. Dans le même temps, 61.207 personnes ont été tuées et 49.368 ont été blessées. Ce sont des pertes importantes, si nous parlons d'un peu plus de 200.000 soldats et de 100.000 pertes, c’est la moitié de l'armée perdue", a-t-il indiqué.
Le ministre de la Défense a également tiré le bilan des pertes russes, pour la deuxième fois depuis le début de l’opération militaire spéciale.
"Je ne peux ne pas évoquer [nos] pertes. Elles s'élèvent à 5.937 personnes. De la même manière, je ne peux pas ne pas mentionner, encore et encore, nos gars qui font courageusement leur devoir", a déclaré M.Choïgou.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала