"Les Français ne répondent plus aux attentes de la population", selon un manifestant au Niger

© AFP 2022 ADRIEN BARBIERNiamey, capitale du Niger
Niamey, capitale du Niger - Sputnik Afrique, 1920, 19.09.2022
S'abonnerTelegram
Un manifestant qui a participé à la mobilisation contre la présence militaire française au Niger a expliqué pourquoi un sentiment anti-français se développe dans le pays et les raisons qui poussent la population à souhaiter voir la Russie venir en aide.
Abdoulaye Anawar a participé à la manifestation contre la présence des militaires français de la force Barkhane à Niamey le 18 septembre. Au micro de Sputnik, il a fait savoir pourquoi les Nigérians sont remontés contre la présence militaire française dans leur pays.

"Les Français ne répondent plus aux attentes de la population. Malheureusement, ils sont là. Nous n’avons pas de solutions pour la sécurité au Niger. Tout cela est le vrai problème", a déclaré M.Anawar.

Selon l’interlocuteur, il est logique que cette situation entraîne une hausse du sentiment anti-français au sein de la population. Il a ensuite expliqué que le résultat escompté au niveau de la coopération militaire entre la France et le Niger n’a pas été atteint, ce qui pousse les gens à se tourner vers la Russie. En effet, des drapeaux russes ont été aperçus lors de la manifestation. Pour M.Anawar, il s’agit là de la consécration du sentiment anti-français.
Toujours d'après lui, les Russes sont plus pragmatiques alors que la France a fait son temps.
"Les Français ont eu tout le temps en ce qui concerne le développement et la sécurité. Il ne faut pas oublier que la situation dans le Sahel est le résultat de l’incompétence de la France qui a attaqué la Libye. C’est à cause de cela que le Sahel paie aujourd’hui les conséquences. On ne peut pas être pompier et pyromane en même temps", explique le manifestant.
Interrogé sur la poursuite du mouvement, il s'est déclaré persuadé que la mobilisation continuera jusqu’à ce que la situation change.

Manifestation dans la capitale

Le 18 septembre, une manifestation s’est tenue à Niamey afin d’exiger le départ de la force Barkhane du pays. Durant la mobilisation, des drapeaux russes ont été aperçus ainsi que des pancartes accusant Paris de déstabiliser le Sahel et l’appelant à quitter le pays. En aout dernier, une marche avec les mêmes revendications avait été interdite dans la capitale.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала