Emmanuel Macron veut installer des étrangers à la campagne

© Sputnik . Sputnik / Accéder à la base multimédiaEmmanuel Macron (photo d'archives)
Emmanuel Macron (photo d'archives) - Sputnik Afrique, 1920, 16.09.2022
S'abonnerTelegram
Abandonner une "politique absurde". Le président français a annoncé qu’un projet de loi sur l’asile et l’immigration sera déposé début 2023. Le chef de l’État souhaite garantir une meilleure répartition des étrangers accueillis sur le territoire français, notamment dans les "espaces ruraux, qui eux, sont en train de perdre de la population".
Dans une allocution prononcée devant les préfets, Emmanuel Macron a présenté une nouvelle stratégie quant à la réception des réfugiés en France. Le président souhaite notamment "intégrer beaucoup plus vite et beaucoup mieux celles et ceux qui ont même un titre provisoire par la langue et par le travail". Or, selon lui, "notre politique aujourd'hui est absurde", car elle "consiste à mettre des femmes et des hommes qui arrivent, qui sont dans la plus grande misère" dans les quartiers les plus pauvres.
Pour réformer les procédures relatives à l’asile, un projet de loi sera déposé "dès début 2023", a fait savoir le président de la République. Ce projet devra permettre de "préserver les droits fondamentaux de toute personne" tout en luttant "contre toutes les pratiques dilatoires".
Le chef de l’État plaide ainsi pour une meilleure répartition des étrangers accueillis sur le territoire, notamment dans les "espaces ruraux, qui eux sont en train de perdre de la population", et où "nous devrons fermer des classes, vraisemblablement des écoles et des collèges".
Dans ces régions, "les conditions de leur accueil seront bien meilleures que si nous les mettons dans des zones qui sont déjà densément peuplées, avec une concentration de problèmes économiques et sociaux massifs", a indiqué M.Macron. Il a également évoqué une politique "d'apprentissage plus rapide du français, d'investissement dans la formation professionnelle".

Des tensions autour du projet d’accueil des migrants en Bretagne

La mairie de Callac en Bretagne a déjà développé un projet d’accueil des migrants "Horizon" qui vise à revitaliser la petite ville du Kreiz Breizh (2 215 habitants en 2018) d’ici à dix ans. Selon le maire de Callac, Jean-Yves Rolland, ce projet est "pertinent à Callac, il se concentre sur le développement économique et l’accompagnement social". M.Rolland ajoute que cette nouvelle population sera "accompagnée et fléchée en fonction des besoins en termes d’emploi, de créations ou de reprises d’entreprises".
Cependant, plusieurs partis d’extrême droite s’opposent à la réalisation de l’ "Horizon". Ils ont invité la population de Callac à manifester, ce samedi 17 septembre. Une contre-manifestation doit également avoir lieu.
Aucun renseignement plus précis sur les modalités de répartition des migrants n’a été communiquée dans un premier temps par le Président français.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала