- Sputnik Afrique, 1920
Donbass. Opération russe
La Russie a lancé le 24 février 2022 une opération militaire en Ukraine pour protéger les habitants du Donbass subissant le blocage et les attaques de Kiev depuis 2014.

Un drone de frappe ukrainien abattu aux environs de la centrale nucléaire de Zaporojié

© Sputnik . Denis Abramov / Accéder à la base multimédiaUn drone, image d'illustration
Un drone, image d'illustration - Sputnik Afrique, 1920, 02.09.2022
S'abonnerTelegram
Depuis que l’AIEA est présente à la centrale de Zaporojié, le nombre de frappes ukrainiennes visant le site a diminué, affirme le maire d’Energodar. Cependant un drone muni d’une charge de combat a été abattu à proximité ce 2 septembre alors que d’autres drones ukrainiens surveillaient le site.
Les forces russes ont abattu un drone de frappe ukrainien muni d’une charge de combat à quelques centaines de mètres de la centrale nucléaire de Zaporojié, a annoncé ce vendredi 2 septembre à Sputnik l’administration municipale d’Energodar.

"Un drone de frappe de l’armée ukrainienne a été abattu aujourd’hui non loin de la centrale nucléaire. Sa charge n’a pas explosé. Les forces ukrainiennes ont l’air de poursuivre leurs tentatives d’attaquer le centrale, bien que des experts de l’AIEA se trouvent sur le site", a indiqué un représentant de l’administration.

Kiev accusait auparavant Moscou d’avoir frappé la structure qui se trouve sous contrôle russe depuis mars. Mais ce 2 septembre, l’état-major général ukrainien a avoué que les forces ukrainiennes avaient ouvert le feu contre des cibles dans la région d’Energodar, non loin du site nucléaire.

Drones de surveillance

L’intensité des tirs ukrainiens sur Energodar et la centrale nucléaire s’est réduite après l’arrivée des représentants de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), mais on repère des drones ukrainiens dans les airs, a en outre déclaré le maire d’Energodar, Alexandre Volga.

"Périodiquement, on signale des drones de l’armée ukrainienne en train de surveiller la centrale nucléaire, ainsi que la ville", a expliqué M.Volga sur Telegram.

Selon lui, la centrale fonctionne comme prévu. Le réacteur N°5, qui a été débranché du réseau à cause des tirs ukrainiens, a été reconnecté. Le taux de radiation est au niveau requis.
Les spécialistes de l’AIEA se trouvent à la plus grande centrale nucléaire d’Europe depuis le 1er septembre. Ils doivent évaluer les dégâts causés par les frappes ukrainiennes, l’état des systèmes de sécurité, les conditions de travail actuelles du personnel et prendre des mesures urgentes pour garantir la sûreté nucléaire.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала