Visite de l’AIEA: Moscou attend une évaluation objective de la situation à la centrale de Zaporojié

© Sputnik . Konstantine MikchalichevskiïLa centrale nucléaire de Zaporojié
La centrale nucléaire de Zaporojié - Sputnik Afrique, 1920, 01.09.2022
S'abonnerTelegram
Le jour de la visite d'une mission de l'AIEA à la centrale nucléaire de Zaporojié, Moscou se dit prêt à "faire tout pour assurer sa sécurité", tout en espérant que les provocations que l'Ukraine poursuit ne mèneront pas au désastre.
La Russie fait tout pour que la mission de l'AIEA à la centrale nucléaire de Zaporojié puisse mener son travail en toute sécurité, a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.
"Nous faisons tout pour assurer la sécurité de cette centrale, pour qu'elle fonctionne en toute sécurité et pour que la mission y réalise tous ses projets. Ils disent qu'ils n'ont pas pour mandat de déterminer les coupables, mais, bien sûr, on leur montrera toutes les traces laissées à la suite des bombardements ukrainiens. Sur notre insistance, des experts en balistique doivent participer à la mission. Donc, j'espère que nous apprendrons quelque chose. Ou plutôt, nous savons tout, et j'espère que la communauté internationale aura également cette opportunité", a déclaré le ministre.
Moscou espère que les provocations que l'Ukraine poursuit autour de la centrale nucléaire de Zaporojié, y compris l'attaque d'aujourd'hui, ne mèneront pas au désastre.
"Permettez-moi de vous rappeler que M.Zelensky, niant que Kiev bombarde la centrale, a déclaré que si la mission est décidée, alors il n'y aura aucun obstacle de la part de l'Ukraine. Je crois qu'il s'agit d'une auto-dénonciation, s'il garantit que tout sera sûr là-bas", a indiqué le ministre.

Attaques contre la centrale

Des troupes parachutées ukrainiennes ont atterri ce jeudi 1er septembre près d'Energodar, non loin de la centrale nucléaire de Zaporojié, le jour de la visite d'une mission de l'Agence internationale pour l'énergie atomique (AIEA).
À la veille de la visite, des bombardements ukrainiens ont eu lieu aussi. En 24 heures, l’armée ukrainienne a mené plus de 100 frappes d’artillerie et de drones. Selon les autorités locales, elle a utilisé notamment des obusiers américains M777.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала