Quand Maria Zakharova défend les pays d’Afrique contre les leçons d’Anthony Blinken

© Sputnik . Ministère russe des Affaires étrangèresMaria Zakharova
Maria Zakharova - Sputnik Afrique, 1920, 10.08.2022
S'abonnerTelegram
Adressé aux pays africains, l’appel d’Anthony Blinken de "respecter l'intégrité territoriale" des voisins a indigné Maria Zakharova. Selon la diplomate, vue leur "histoire honteuse" de colonisations en Afrique, les pays occidentaux n’ont pas le droit de donner des leçons sur le sujet de la souveraineté aux Africains.
La porte-parole de la diplomatie russe Maria Zakharova a réagi aux propos d’Anthony Blinken prononcés lors de sa tournée africaine.

"J'ai été frappé par la déclaration du secrétaire d'État américain lorsqu'il a appelé les pays africains à respecter la souveraineté et l'indépendance des autres pays. Quoi? Est-ce que ce sont les États-Unis qui appellent les pays africains à respecter la souveraineté? Dans quelle dimension sommes-nous? Qui appelle qui à respecter la souveraineté et l'indépendance? Ce sont des pays qui n'ont jamais vu rien de honteux dans la ségrégation comme héritage du colonialisme, ce sont des pays qui sont unis par une histoire commune honteuse de fondation de colonies et de leur exploitation", a déclaré Maria Zakharova à l'antenne de Radio Sputnik.

Selon elle, les pays occidentaux ont cessé d'exploiter l'Afrique notamment grâce à la fermeté de la Russie sur cette question.
"Ils ont été forcés par le temps -il était impossible de voler dans l'espace et en même temps d'exploiter d'autres personnes, les laissant dans la position de semi-esclaves. Et, bien sûr, par la position dure de notre pays sur le processus de décolonisation, lorsque nous avons fermement soutenu le désir des pays d'acquérir une indépendance et une souveraineté véritables et authentiques", a-t-elle ajouté.

Visite de Blinken

En visite en République démocratique du Congo, Antony Blinken a évoqué mardi la préoccupation Washington après des informations faisant état d'un soutien du Rwanda à la rébellion du M23 qui a resurgi dans l'est congolais. L’homme a qualifié ces information de "crédibles" et a insisté sur le fait que "tous les pays doivent respecter l'intégrité territoriale de leurs voisins".
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала