Twitter "scie la branche sur laquelle il est assis", déplore Moscou

© Sputnik . Service de presse du ministère russe des Affaires étrangères  / Accéder à la base multimédiaPorte-parole de la diplomatie russe Maria Zakharova
Porte-parole de la diplomatie russe Maria Zakharova - Sputnik Afrique, 1920, 09.08.2022
S'abonnerTelegram
Twitter se tire une balle dans le pied en bloquant un compte du ministère russe des Affaires étrangères, a déclaré la porte-parole de la diplomatie russe Maria Zakharova. C’est la première fois que la censure sur le réseau prend de telles proportions, a-t-elle souligné.
Twitter a provoqué l’indignation de Moscou, en bloquant le compte en anglais du ministère russe des Affaires étrangères. Le réseau social a une nouvelle fois montré le peu de cas qu’il fait de la liberté d’expression, a souligné la porte-parole de la diplomatie russe Maria Zakharova sur Telegram.
"Par ses actions stupides qui piétinent la liberté d'expression, Twitter scie la branche sur laquelle il est assis avec une ténacité sans égale. Cette plateforme stagne depuis longtemps: elle n’inspire plus aucune confiance, les utilisateurs partent en masse. Il n'est pas surprenant qu'Elon Musk, après s'être familiarisé avec le véritable état des choses, ait rompu avec dégoût son accord d'achat", a-t-elle ainsi écrit.
La responsable a précisé que c’était la première fois que Twitter allait aussi loin, en fermant "pendant une semaine le compte du département officiel de politique étrangère d’un des principaux pays du monde". Le réseau à l’oiseau bleu s’était jusque-là borné à censurer des tweets individuels ou à suspendre les comptes d’ambassades russes, notamment à Londres et à Berlin.

Blocage du compte

Plus tôt, Maria Zakharova avait expliqué que le blocage du compte était dû à un message comprenant une citation du ministère de la Défense, lequel estimait que l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID) pouvait être impliquée dans l’émergence du Covid-19.
La porte-parole avait souligné que Twitter n’avait aucune compétence pour mettre en doute les conclusions du ministère de la Défense reposant sur des documents et de nouvelles informations.
"C’est une nouvelle tentative de nous faire taire", a conclu Mme Zakharova.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала