Pour Tallinn "visiter l’Europe est un privilège" que les Russes n’ont pas, Moscou réagit

© Sputnik . Vladimir Presnya / Accéder à la base multimédiaTallinn, Estonie, image d'illustration
Tallinn, Estonie, image d'illustration - Sputnik Afrique, 1920, 09.08.2022
Tallinn, Estonie, image d'illustration
S'abonnerTelegram
La diplomatie russe a commenté l’appel de la Première ministre estonienne à arrêter de délivrer des visas Schengen aux Russes, car se rendre en Europe est un "privilège". Il s’agit d’une "bêtise" dans le style nazi venant de pays "inamicaux", indique Moscou avant de rappeler à Tallinn le principe de la liberté de circulation.
Les pays européens n’ont pas le droit de limiter la délivrance de visas Schengen à tous les citoyens d’un pays entier, a déclaré ce mardi 9 août la porte-parole de la diplomatie russe Maria Zakharova concernant l’appel de la Première ministre estonienne Kaja Kallas d’interdire aux touristes russes d’aller en Europe.
De telles restrictions "tueraient l’idée même de la démocratie, du libéralisme, de la liberté et (ce sera), comme ils [les Européens, ndlr] l’appellent, la tolérance zéro", a dit Mme Zakharova.
"S’ils le font, au moins un pays de l’UE [le fait, ndlr], ils approuveraient instantanément leur propre nationalisme. Il ne sera plus possible de le cacher derrière n’importe quel pansement cosmétique", a-t-elle martelé.
Maria Zakharova a qualifié la déclaration de Mme Kallas de "bêtise à la limite du nationalisme" et lui a recommandé de prendre connaissance du principe de la liberté de circulation en Europe, un des engagements principaux des pays membres de l’OSCE.
La voix du Kremlin, Dmitri Peskov, indique pour sa part que ce type de déclarations vient souvent des pays que Moscou qualifie officiellement d’"inamicaux". Mais il espère que les personnes qui se permettent des allocutions pareilles feront un jour preuve de bon sens.
Pour l’ancien Président russe, Dmitri Medvedev, il s’agit d’une "bêtise nazie" dans le style des actions d’Adolf Hitler.

Être touriste en Europe, un privilège?

La Première ministre estonienne Kaja Kallas a publié ce 9 août un message sur Twitter où elle estime que les touristes russes ne doivent pas bénéficier du privilège de visiter l’Europe.
"Arrêtez de délivrer des visas touristiques aux Russes. Visiter l’Europe est un privilège, pas un droit de l’Homme. Le transport aérien à partir de la Russie est fermé. Cela signifie que pendant que les pays Schengen délivrent des visas, les voisins de la Russie portent le fardeau (la Finlande, l’Estonie, la Lettonie sont les seuls points d’entrée [en Europe, ndlr]). Il est maintenant temps de mettre fin au tourisme en provenance de Russie", a-t-elle twitté.
Selon le Financial Times, d’autres membres de l’UE "se méfient" de la perspective d’interdire à tous les citoyens russes de se rendre en Europe.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала