Yves Saint Laurent scandalise avec son défilé en plein désert marocain

© Photo Pixabay / LeafWriterSable, désert (image d'illustration)
Sable, désert (image d'illustration) - Sputnik Afrique, 1920, 04.08.2022
S'abonnerTelegram
Alors que, face à la canicule et en pleine crise énergétique, les habitants de divers pays sont régulièrement appelés à économiser l’énergie et l'eau, YSL scandalise la Toile en tenant, dans le désert au Maroc, un défilé dispendieux de 15 minutes pour lequel le paysage a été dénaturé par la construction d'objets en béton et d'une immense piscine.
Le groupe français de luxe Kering, dont fait partie la marque Yves Saint Laurent, a organisé, le 15 juillet dernier, dans le désert d’Agafay à une cinquantaine de kilomètres de Marrakech, une présentation grandiose signée Anthony Vaccarello, le directeur artistique de la maison de couture. Or, le défilé n'a pas choqué les internautes par sa splendeur mais par le choix, jugé déplacé, de son décor et son impact sur l’environnement, relate Sud Ouest.
En effet, les mannequins ont défilé sur une dalle de béton circulaire, autour d’une piscine, circulaire elle aussi, remplie avec près de 500 m³ d'eau, et ce, en pleine sécheresse. Le spectacle s’est conclu avec un anneau lumineux géant de 12 tonnes s'élevant du plan d’eau puis se tenant en position verticale.

Des sommes exorbitantes

Sa tenue a nécessité la construction d’une route de 6 kilomètres, de plusieurs bâtiments de 35 mètres de haut, mais aussi d'un bâtiment régie technique, d'un salon VIP, tous recouverts de panneaux miroirs. Le tout pour seulement 15 minutes de défilé.
L'événement, très onéreux, a réuni deux ou trois centaines d'invités, journalistes et célébrités, dont Catherine Deneuve.

En pleine sécheresse

Le show a fait réagir Cerveaux non disponibles, un espace de contenus consacré à l’actualité des luttes sociales et climatiques, qui a partagé sur Twitter une vidéo sur ce qu’il qualifie de "défilé de la honte".
En effet, au mois de mars, l'AFP tirait la sonnette d'alarme car le Maroc est "frappé de plein fouet par sa pire sécheresse depuis près de 40 ans, une catastrophe qui fait craindre une sévère pénurie d'eau potable cette année". En Tunisie, la sécheresse a fait en juillet d’importants dégâts et l’oasis de Tozeur, âgée de 4.000 ans, est menacée de disparition.
Cependant, Kering, contacté par Le Monde, assure avoir calculé les émissions de gaz à effet de serre occasionnées par la préparation de ce show, qui seront compensées par des projets de préservation des forêts. En outre, selon le groupe, l’équipement créé spécialement pour le défilé pourra être loué, réutilisé, recyclé ou donné à des associations locales, et l’eau de l’oasis (non potable) est destinée à irriguer les oliviers de la région d’Agafay.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала