- Sputnik Afrique, 1920
Crise ukrainienne 2021
Les tensions sont montées entre la Russie et l'Ukraine fin 2021 sur fond de mouvements d’unités militaires dans le sud de la Russie.

L’Otan prépare une force d’intervention rapide après les événements dans le Donbass

© Sputnik . Alexeï Vitvitski / Accéder à la base multimédiaOtan
Otan - Sputnik Afrique, 1920, 19.02.2022
S'abonnerTelegram
L’Otan a relevé le niveau de préparation de milliers de soldats en raison des tensions entre la Russie et l’Ukraine, selon l’agence allemande DPA. Ces soldats doivent être prêts à être déployés en sept jours au lieu de 30.
Alors que les républiques autoproclamées du Donbass, convaincues que Kiev prépare une attaque, ont ordonné l’évacuation de civils vers la Russie, l’Otan a rehaussé le niveau de préparation de ses troupes, selon l’agence de presse allemande DPA (Deutsche Presse-Agentur).
"L'Otan relève le niveau de préparation de milliers de soldats en raison de la crise avec la Russie", a-t-elle rapporté dans la nuit du vendredi 18 au samedi 19 février, citant des sources proches de l’Alliance. "Les NRF [forces d’intervention rapide de l’Otan, ndlr] devront être capables d’être déployées en sept jours au lieu de 30", ajoute-t-elle.
Il n’a pas été précisé où ni quand pourrait être déployé ce contingent de soldats. L’annonce intervient au lendemain de la soudaine hausse de tensions dans le Donbass, dans l’est de l’Ukraine, où les autorités locales ont fait état de bombardements et d’explosions lancées par Kiev. Le chef de la république autoproclamée de Donetsk, Denis Pouchiline, affirme que le Président ukrainien va ordonner à l’armée de lancer une offensive dans la région afin de la reprendre.
Depuis, des milliers de civils ont été évacués vers la Russie, où une vaste opération d’accueil est pilotée par le ministère des Situations d’urgence. Il s’agit surtout de femmes, d’enfants et de personnes âgées.

État d’alerte

Vendredi, le ministère allemand de la Défense a indiqué placer ses NRF en état d’alerte maximale afin de pouvoir les déployer plus rapidement en Europe de l’Est en cas de nouvelle escalade des tensions avec la Russie. Le secrétaire général de l’Otan Jens Stoltenberg avait déjà fait un appel en ce sens deux jours plus tôt, indiquant qu’il s’agissait d’une mesure défensive qui ne menace pas la Russie.
Depuis fin janvier, l’Otan mobilise ses troupes sur le flanc est de l’Europe, affirmant toujours que la Russie planifie une attaque en Ukraine. Environ 8.500 soldats américains ont rejoint la Roumanie, la Pologne et les pays baltes ces deux dernières semaines. De son côté, Moscou dénonce une "hystérie informationnelle" des autorités et médias occidentaux, alors même que Kiev les appelle à cesser de semer la panique.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала