Six avions-espions de l’Otan repérés au-dessus de la mer Noire par les radars russes en 24h

© Photo Domaine public/United States Air ForceUn avion de renseignement américain Boeing RC-135V, image d'illustration
Un avion de renseignement américain Boeing RC-135V, image d'illustration - Sputnik Afrique, 1920, 12.11.2021
S'abonnerTelegram
Les forces antiaériennes russes ont détecté plusieurs avions de renseignement de l’Otan au-dessus de la mer Noire ces dernières 24 heures, selon la Défense russe. Un nouveau témoignage des activités militaires de l’Alliance près des frontières russes, lancées pour déstabiliser la situation dans la région, selon Moscou.
Sur fond d’exercices militaires non prévus de l’Otan dans la mer Noire, les radars de défense aérienne russe ne cessent de repérer les activités de reconnaissance menées par des avions de l’Alliance à proximité immédiate de la Russie.
Ces missions de renseignement des aéronefs de l’Otan sont d’ailleurs surveillées de près par l’Armée russe.
"Les systèmes radars de défense aérienne des forces aérospatiales de la Russie au cours de ces dernières 24 heures ont repéré et surveillé les vols de six avions de reconnaissance des pays de l’Otan dans l’espace aérien au-dessus de la mer Noire", a annoncé ce vendredi 12 novembre le ministère russe de la Défense.

Climat de tensions près des frontières russes

Ces derniers jours, la Défense russe a constaté les activités accrues des avions-espions de l’Otan dans la région de la mer Noire.
Ainsi, le 9 novembre, les radars russes ont détecté un avion de guerre électronique et de renseignement E-8C de l’armée de l’air américaine.
Trois autres aéronefs, deux américains et un français, qui, après avoir décollé de plusieurs bases militaires des pays de l’Otan en Europe, se sont approchés des frontières russes à quelques dizaines de kilomètres, ont été également surveillés par les forces russes.
Ces activités de reconnaissance aérienne sont déployées sur fond de présence dans la mer Noire de deux navires de guerre américains, l’USS Mount Whitney (LCC-20) et l’USS Porter (DDG-78), tous les deux dotés d’armes de haute précision, qui depuis début novembre mènent dans cette zone des opérations avec leurs alliés et partenaires de l’Otan.
Selon la porte-parole de la diplomatie russe, Maria Zakharova, en envoyant régulièrement ces bâtiments de combat dans la mer Noire, les États-Unis cherchent à créer un groupement multinational de forces armées dans la région et à déstabiliser la situation à proximité immédiate des frontières russes.
Pour le Pentagone, il s’agit d’exercices dans les eaux internationales de la mer Noire, qu’il entend poursuivre.
Le 7 novembre, commentant l’actuelle présence de deux navires de guerre de la Marine américaine en mer Noire, le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou a déclaré que les forces armées russes surveilleraient et escorteraient ces vaisseaux militaires pour ne pas permettre de nouvelles provocations.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала