L'application TousAntiCovid et un masque - Sputnik Afrique, 1920, 22.09.2021
Covid-19

Au nom de la vaccination, un État américain modifie la loi sur la liberté de conscience

© Photo pixabay / fernandozhiminaicelaVaccination (image d'illustration)
Vaccination (image d'illustration) - Sputnik Afrique, 1920, 12.11.2021
S'abonnerTelegram
Alors que les États-Unis peinent encore à atteindre le chiffre de 70% des résidents adultes totalement vaccinés, un objectif que Joe Biden pensait atteindre au niveau national avant le 4 juillet, l’Illinois a promulgué un amendement qui permettrait à ceux qui refusent la vaccination de faire face à de potentielles sanctions.
Alors que la vaccination n'avance pas au rythme souhaité, le gouverneur de l'Illinois a approuvé lundi un amendement à la loi de son État concernant la liberté de conscience, relate ABC 7 Chicago.
La loi avait été adoptée en 1978 pour protéger les médecins contre des sanctions disciplinaires s'ils refusaient de pratiquer des avortements en raison de croyances religieuses ou morales. Le procureur général a demandé au gouverneur Jay Robert Pritzker de consolider la législation, que certains employés ont récemment utilisée pour éviter la vaccination ou des tests contre le Covid-19.
La modification permettrait à ceux qui refusent le vaccin anti-Covid de faire potentiellement face à des sanctions, mais elle n'annule pas la capacité à obtenir une exemption pour des raisons religieuses, précise NBC Chicago. L'amendement donne simplement aux employeurs une plus grande autorité pour imposer des exigences anti-Covid. Mais il n'entrera en vigueur que le 1er juin 2022.
Elle stipule que ce n'est pas une violation de la législation pour un employeur d'imposer ou d'appliquer des exigences "qui impliquent la prestation de services par un médecin ou personnel de santé destinée à empêcher la contraction ou la transmission du Covid-19 ou de tout agent pathogène qui entraîne le Covid-19 ou l'une de ses itérations ultérieures".
En ce qui concerne l'exemption pour des motifs de foi, aucune des principales religions ne semble interdire l’immunisation à ses fidèles.
Un échec
La Cour suprême a récemment décidé de ne pas annuler la vaccination obligatoire pour les travailleurs de la santé du Maine. Une disposition n'autorisant pas d'exemption pour motifs religieux avait été contestée par des employés de la médecine déclarant que recevoir un vaccin contre le coronavirus entrait en contradiction avec leur foi.
La cour avait précédemment rejeté les contestations concernant l'exigence de se faire immuniser pour les salariés de l'université de l'Indiana ainsi que celle concernant le personnel du système scolaire de la ville de New York.
Au total, au 9 novembre, un peu plus de 58% des Américains ont été complètement vaccinés, selon les données du Centres de contrôle des maladies (CDC). Donc encore loin des 70% des résidents adultes totalement vaccinés, un objectif que Joe Biden pensait atteindre au niveau national avant le 4 juillet.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала