Thierry Mariani évoque la provocation de l’Otan au large de la Russie

© Sputnik / Accéder à la base multimédiaUSS Mount Whitney
USS Mount Whitney  - Sputnik Afrique, 1920, 11.11.2021
S'abonnerTelegram
Pour le député européen Thierry Mariani, la récente entrée de navires de l’Otan en mer Noire constitue une énième provocation à l’encontre de la Russie.
Les manœuvres navales menées actuellement par l’Otan en mer Noire sont une provocation antirusse conçue par le secrétaire d’État américain Antony Blinken et le secrétaire général de l’Alliance atlantique Jens Stoltenberg, estime le député RN du Parlement européen Thierry Mariani.
Dans un entretien accordé à RIA Novosti, l’homme politique français estime que la tenue de manœuvres similaires par la flotte russe dans les eaux internationales au large des États-Unis aurait été considérée par Washington comme une nouvelle crise des missiles de Cuba.
Selon lui, l’Otan aurait dû être dissolue en même temps que le Pacte de Varsovie à la fin de la guerre froide. M.Mariani constate également que l’actuel renforcement de l’Alliance suscite une grande inquiétude à travers le monde, alors qu’en tentant de faire plaisir à Washington, l’Otan se rapproche d’un conflit militaire avec la Russie.

Navires US au large de la Russie

Le navire de commandement de la sixième flotte des États-Unis Mount Whitney et le destroyer USS Porter sont entrés en mer Noire pour y réaliser des exercices militaires. Le ministère russe de la Défense a assuré suivre les manœuvres des navires américains.
Moscou soupçonne Washington de chercher à évaluer la situation dans le Donbass ukrainien pour se préparer à une éventuelle reprise des hostilités dans la région qui échappe depuis 2014 au contrôle des autorités de Kiev.
La semaine dernière, le sénateur républicain Tom Cotton a demandé à l’administration de Joe Biden d’agir pour empêcher "une nouvelle invasion" de l’Ukraine par la Russie.
Précédemment, des médias américains avaient fait état d’importants mouvements militaires russes dans les régions frontalières avec l’Ukraine qui a démenti un renforcement des troupes de Moscou près de sa frontière, évoquant des "déplacements après des exercices".
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала