Moscou: Paris et Berlin font un battage indécent à propos d'une réunion au format Normandie

© Sputnik . Sergueï Gouneïev / Accéder à la base multimédiaMinistère russe des Affaires étrangères
Ministère russe des Affaires étrangères  - Sputnik Afrique, 1920, 10.11.2021
S'abonnerTelegram
Paris et Berlin font un battage indécent à propos d'une réunion au format Normandie refusée par la Russie malgré toutes les explications fournies par Moscou, a déclaré le ministère russe des Affaires étrangères.
La France et l'Allemagne font un battage indécent à propos d'une réunion au format Normandie, a déclaré ce mercredi 10 novembre Maria Zakharova, porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères.

"Ce qui est surprenant, c'est le battage, complètement indécent à mon avis, que nos collègues allemands et français font à propos de la tenue d'un sommet ou d'une réunion des ministres des Affaires étrangères au format Normandie. Et ce malgré le fait que toutes les explications leur ont été données tant par des canaux bilatéraux qu'en public", a déclaré Mme Zakharova lors d'un point presse.

Elle a appelé les pays occidentaux, et surtout la France et l'Allemagne en tant que co-auteurs des accords de Minsk et partenaires au format Normandie, à tout faire pour pousser Kiev à revenir sur la voie du règlement politique du conflit et à lancer un dialogue direct avec le Donbass.

Paris et Berlin, veulent-ils justifier les actions agressives de Kiev?

Selon elle, l'Allemagne et la France cherchent à justifier le régime de Kiev ou à améliorer leur position sur la scène internationale en réclamant une convocation urgente d'une rencontre au format Normandie.

"Au lieu d'arrêter la militarisation de l'Ukraine, de la région de la mer Noire, d'expliquer à Kiev que son comportement agressif dans le Donbass et sa rhétorique belliqueuse sont inadmissibles, et surtout, qu'il importe d'entamer immédiatement des négociations avec Donetsk et Lougansk, Paris et Berlin semblent plutôt songer à rehausser leur propre image sur la scène internationale. Ou bien ils veulent fournir un alibi au régime de Kiev", a noté la porte-parole.

Des propositions russes sans réponse

La Russie attend toujours des réponses à ses propositions sur la réunion au format Normandie (France, Allemagne, Ukraine, Russie) qu'elle a envoyées le 29 octobre. Pour cette raison, elle a décliné une rencontre des ministres des Affaires étrangères au format Normandie que Jean-Yves Le Drian proposait d'organiser le 11 novembre à Paris.
Le projet de document final d'une telle rencontre présenté par Moscou à Paris, Berlin et Kiev expose notamment les mesures prises par l'Ukraine pour torpiller les accords de Minsk.

Une date mal choisie

D'ailleurs, la porte-parole du Quai d'Orsay, Anne-Claire Legendre, a affirmé le 9 novembre que son pays et l'Allemagne avaient répondu aux propositions de la Russie et appelé à organiser une réunion ministérielle, d'après Reuters.
Or, même si les parties se mettaient d'accord sur la teneur du document final, la date du 11 novembre ne convient pas au ministre russe des Affaires étrangères qui dit avoir un programme très chargé pour cette journée et doit notamment rencontrer son homologue malien en visite à Moscou.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала