Une frappe israélienne majoritairement repoussée en Syrie aurait fait au moins deux blessés

© REUTERS / Omar SanadikiLe gouvernorat de Homs en 2016 (archive photo)
Le gouvernorat de Homs en 2016 (archive photo) - Sputnik Afrique, 1920, 08.11.2021
S'abonnerTelegram
Une attaque aérienne israélienne contre le gouvernorat de Homs a fait au moins deux blessés parmi les soldats syriens. Selon l’agence de presse Sana, la plupart des missiles ont été interceptés.
Les forces syriennes ont repoussé ce lundi 8 novembre une frappe de missiles israéliens sur le gouvernorat de Homs, a annoncé l’agence de presse syrienne Sana.

Notre défense antiaérienne a riposté à une agression israélienne qui a ciblé des sites dans les régions centrales et côtières de la Syrie. Israël a lancé son attaque aérienne depuis le nord de Beyrouth vers 19h16 […]. Les forces ont intercepté et abattu la plupart des missiles", indique le média.

Deux soldats ont été blessés pendant la frappe qui a en outre causé des dégâts matériels, selon les sources militaires citées par Sana.
Le bruit des explosions a retenti jusque dans les villages du gouvernorat libanais de l’Akkar, à proximité de la frontière avec la Syrie, relatent les médias libanais.

Frappes israéliennes en Syrie

Le 3 novembre, Israël a tiré des missiles vers la banlieue de Damas, causant des dégâts matériels, d’après la télévision d’État syrienne. Le 30 octobre, la Défense syrienne a rapporté avoir intercepté des missiles israéliens tirés depuis le plateau du Golan, également en direction de la capitale. Au moins deux militaires ont été blessés.
Le 13 octobre, un soldat de l'armée gouvernementale syrienne a été tué et trois autres blessés à la suite d'une frappe aérienne israélienne contre la région de Palmyre, dans le gouvernorat de Homs, rappelle Sana.
Début octobre, des tirs de missiles israéliens avaient fait six blessés dans la zone centrale de Homs.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала