L'armée russe en dit plus sur ses drones et sa robotique

© Sputnik . Ilia Pitalev / Accéder à la base multimédiaUn drone russe (photo d'archives)
Un drone russe (photo d'archives) - Sputnik Afrique, 1920, 08.11.2021
S'abonnerTelegram
Avec une gamme riche et variée de drones de tous types, l’armée russe développe des systèmes robotiques pour les inclure dans ses unités, a expliqué le vice-Premier ministre russe Youri Borisov ce 7 novembre.
La Russie dispose d'une gamme complète de drones aériens, terrestres et maritimes, alors que la transition aux appareils sans pilote est une tendance qui se développe au sein de ses forces armées, a fait savoir le vice-Premier ministre russe Youri Borisov sur la chaîne de télévision Rossiya 1.
"Nous avons vraiment déjà de quoi être fiers. La situation a changé de manière spectaculaire au cours des dix dernières années, nous disposons d'une gamme complète de tous types d'aéronefs sans pilote, de véhicules terrestres sans pilote, de moyens de surface et sous-marins, et le développement dans cette direction est effectué de manière très intensive, car il s'agit d'une tendance très durable, c'est le développement futur des forces armées", a avancé l’homme politique ce 7 novembre.

Les armes robotiques prennent de l’ampleur en Russie

Plusieurs entreprises nationales de défense conçoivent des robots de combat pour l'armée russe. Par exemple, le consortium Kalachnikov en développe un, dont les principales tâches devraient être la protection du territoire et la reconnaissance, dans le cadre du premier complexe robotique du groupe Soratnik. Celui-ci a été présenté pour la première fois lors du forum Armée-2016.
En outre, le consortium russe Uralvagonzavod prépare des complexes robotiques à partir du char T-72B3. Par exemple un véhicule de combat sans pilote doté d'un armement lourd, et un autre équipé de canons automatiques.
Qui plus est, le Festival de robotique a d’ailleurs eu lieu pour la première fois dans le cadre du Forum militaire et technique international Armée-2021. C’est là que le robot humanoïde Robo-C a été dévoilé. Il est capable de communiquer, d'exprimer des émotions et son apparence peut être calquée sur de n’importe quel morphotype afin d’imiter un véritable être humain.
Un drone russe Orlan-10 lors d'exercices dans le Primorié (archive photo) - Sputnik Afrique, 1920, 02.11.2021
Poutine s’exprime sur les drones au service de l’armée russe
De plus, le commandement des Forces navales russes s’est vu présenter, dans le cadre du forum Armée-2021, un nouveau système de drones sous-marins spécialisé en destruction de mines. Il comprend un robot sous-marin pour une recherche affinée des explosifs et plusieurs petits drones-suicides à usage unique. Il a été baptisé Yantar ("Ambre", en russe). L'appareil principal est doté d'une caméra et de trois complexes de navigation. En plus de la charge utile pour la destruction des mines, il dispose d’une cisaille pyrotechnique pour sectionner l’orin qui fixe sa cible et la retient immergée.
Enfin, le Fond de Recherches Prospectives (FPI) s’implique également dans le domaine des robots de combat. Cinq prototypes -deux plateformes à roues et trois à chenilles- baptisés Marker sont en cours de test concernant les technologies clés de la robotique terrestre: vision; communication; navigation; mouvement et usage autonomes; contrôle de groupe.
Robot de sécurité russe Marker - Sputnik Afrique, 1920, 14.10.2021
Un robot de sécurité patrouille sur un cosmodrome russe - vidéo

Les robots déjà en service en Russie

L’armée russe a déjà employé le drone terrestre militaire Uran-9 et le système robotisé de combat Nerekhta lors des manœuvres Zapad-2021 qui ont eu lieu du 10 au 16 septembre. L’Uran-9 est capable d’éliminer des unités et des véhicules blindés à une distance de trois à cinq kilomètres à l'aide de systèmes de missiles Ataka, de lance-roquettes d'infanterie, de canons de 30 millimètres et de mitrailleuses.
Les robots Nerekhta ont été utilisés pour la reconnaissance et l'appui des unités. Ils sont armés d'une mitrailleuse Kord de 12,7 mm et d'un lance-grenades AG-30M de 30 mm. Le Nerekhta est capable d'ajuster son tir, de livrer des munitions et de l'équipement.
Un autre robot est un véhicule sous-marin à propulsion nucléaire et à portée illimitée connu sous le nom de Poséidon. Pour rappel, Vladimir Poutine en avait fait la publicité en l'évoquant dans son allocution devant l'Assemblée fédérale en 2018, quand ce drone était encore connu des spécialistes comme le projet Statut-6. Selon lui, ces engins peuvent frapper des groupes aéronavals, des fortifications côtières et des infrastructures.

Le Président russe sur les drones au service de l’armée russe

Plus de 2.000 drones équipent actuellement les forces armées russes, a précisé Vladimir Poutine le 2 novembre, lors d’une réunion des responsables de l’industrie de défense et des forces armées à Sotchi, avant d’appeler à les rendre plus performants en utilisant l’intelligence artificielle et d’autres innovations et technologies modernes. La Russie a appris à repousser les attaques de drones, qui se sont avérés être des armes dangereuses, lors des récents conflits, a-t-il ajouté.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала