Un robot de sécurité patrouille sur un cosmodrome russe - vidéo

© Sputnik . Le service de presse de Roscosmos Robot de sécurité russe Marker
Robot de sécurité russe Marker - Sputnik Afrique, 1920, 14.10.2021
S'abonnerTelegram
Après avoir annoncé le début des tests du robot russe Marker, destiné à patrouiller, intercepter les intrus et combattre les drones, le 8 octobre sur le cosmodrome Vostotchny en Russie, le chef de l’agence spatiale russe Dmitri Rogozine a dévoilé sur Telegram la vidéo de sa mise en service.
Le chef de l’agence spatiale russe Roscosmos Dmitri Rogozine a publié une vidéo du robot de sécurité russe Marker qui est testé sur le cosmodrome Vostotchny en Russie.

"Le robot Marker est mis en service. Cosmodrome Vostotchny", a écrit M.Rogozine sur sa chaîne Telegram.

Le début des essais du robot avait été annoncé le 8 octobre par le chef de l’agence spatiale russe.
Ces tests comprennent la patrouille autonome d'itinéraires dédiés à la protection des infrastructures spatiales au sol, la détection des intrus dans le périmètre de sécurité, leur identification et leur interception, la lutte contre les actes terroristes et l’élimination des drones.
Fonctionnant aussi bien en version radiocommandée qu'en autonomie, ces robots sont conçus pour assurer la sécurité des cosmodromes et d’autres installations sensibles. Cinq d’entre eux ont déjà été fabriqués: deux sont équipés de châssis à roues et les trois autres de chenilles.
En outre, Dmitri Rogozine estime que les acquis scientifiques et techniques développés pour Marker peuvent être appliqués aux équipements destinés à être utilisés sur la Lune.

Un robot humanoïde déjà envoyé dans l’espace

Ce n’est pourtant pas le premier robot que Roscosmos engage pour assurer des missions dans le cadre de ses activités. Un autre robot a été lancé en août 2019 vers l’ISS. Il s’agissait du premier robot humanoïde russe Fedor mesurant 1,80 mètre de haut et pesant 160 kilos.
À bord de l'ISS, Fedor a testé ses capacités en conditions de gravité très basse. Comme l’une de ses principales compétences était l’imitation des mouvements humains, il était capable d’aider les cosmonautes à réaliser leurs tâches.
Outre l’agence russe, la NASA avait envoyé dès 2011 à bord de l'ISS son Robonaut 2, un robot humanoïde conçu en coopération avec General Motors, avant de le faire revenir sur Terre en 2018, en raison de problèmes techniques. En 2013, le Japon avait expédié dans l'espace le petit robot Kirobo.

Une robotisation préconisée

Cela reflète la tendance générale des technologies robotisées et de l'intelligence artificielle. La Russie les développe dans plusieurs secteurs. L’armée par exemple a utilisé le drone terrestre militaire Uran-9 et le système robotisé de combat Nerekhta lors des manœuvres Zapad 2021 qui se sont déroulées du 10 au 16 septembre.
Dans les activités quotidiennes, ce sont les robots russes de la société Promobot qui interviennent. Ils sont notamment utilisés par les futurs médecins pour s’améliorer en matière de diagnostic et travaillent dans les centres administratifs de Moscou et des régions.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала