Joe Biden nomme une menace pour l'existence humaine lors de la COP26

© REUTERS / EVELYN HOCKSTEINJoe Biden (archive photo)
Joe Biden (archive photo) - Sputnik Afrique, 1920, 01.11.2021
S'abonnerTelegram
Avertissant qu’aucun pays ne pourra échapper à ce qui l'attend du point de vue climatique si les décideurs ne saisissent pas cette opportunité, Joe Biden a appelé les dirigeants mondiaux à saisir le moment lors du sommet sur le climat COP26. Il a qualifié le changement climatique de menace à l'existence humaine.
Le changement climatique est une menace pour l'existence de l'humanité, a déclaré ce lundi 1er novembre Président états-unien. S’adressant aux participants de la 26e Conférence des Nations unies sur le climat (COP26), Joe Biden a martelé qu’"il n'y a plus de temps à perdre, à s'asseoir sur la clôture ou à se disputer entre nous".
"C’est un défi à notre vie collective, une menace existentielle pour l'existence humaine telle que nous la connaissons et, chaque jour qui passe, le coût de l'inaction augmente. Alors, faisons en sorte que ce soit le moment où nous répondons à l'appel de l'histoire ici à Glasgow. Que ce soit le début d'une décennie d'action transformatrice."
En outre, Joe Biden a présenté ses excuses publiquement pour le fait que son pays soit sorti de l’accord de Paris, quand Donald Trump était Président. Ce dernier a considéré que cet accord, qui vise à la réduction des émissions de gaz à effet de serre, détruit des emplois.
"J'imagine que je ne devrais pas m'excuser, mais je m'excuse pour le fait que les États-Unis soient sortis de l'accord de Paris et nous mettent en retard", a lancé Biden.

Le Président a en outre confirmé l’engagement pris par les États-Unis en avril de réduire leurs émissions de gaz à effet de serre de 50% à 52% d'ici 2030 par rapport aux niveaux de 2005. Cet engagement vise à "démontrer au monde entier que les États-Unis ne sont pas seulement de retour à la table des négociations, mais qu'ils donnent l'exemple", a-t-il ajouté.
"Je sais que cela n'a pas été le cas et c'est pourquoi mon administration fait des heures supplémentaires pour montrer que notre engagement en matière de climat est une action, pas des mots."

La COP26

La conférence COP26 à Glasgow se déroule du 31 octobre au 12 novembre. Plus de 120 dirigeants mondiaux ont confirmé leur participation au sommet, selon le gouvernement britannique, qui préside la COP26.
Emmanuel Macron et Boris Johnson - Sputnik Afrique, 1920, 01.11.2021
Cette photo de dirigeants met la gauche en émoi avant la COP26
Les discussions devraient tourner principalement sur la neutralité carbone, envisagée d’ici 2050, et sur les actions à mettre en œuvre pour y parvenir. Le sort du charbon, des émissions de méthane ou la question des véhicules électriques devraient aussi être abordés, avait précisé Alok Sharma. Le sommet ne doit pas aboutir à la signature d’un accord, comme celui de Paris.
Le Premier ministre britannique a affirmé qu’il était "minuit moins une" pour l’humanité et que le genre humain ne pouvait plus "jouer la montre" face aux dérèglements du climat, lors de son discours d’ouverture.
L'un des principaux objectifs de la présidence britannique de la COP26 est de maintenir la hausse de température à 1,5 degré par rapport à l’ère préindustrielle et de stimuler le financement dans le domaine du climat et les efforts d'adaptation aux impacts du changement climatique.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала