Appel allemand à dissuader Moscou: la diplomatie russe rétorque

© AFP 2022 John MacdougallDes touristes avec des drapeaux russe et allemand
Des touristes avec des drapeaux russe et allemand - Sputnik Afrique, 1920, 26.10.2021
S'abonnerTelegram
Avec des relations entre Moscou et l’Otan au plus bas depuis la guerre froide, la ministre allemande de la Défense sortante a jeté de l’huile sur le feu en appelant l'Alliance à dissuader la Russie. La porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères a critiqué ses propos.
Accusant la Russie de violations au-dessus des États baltes et d’attaques croissantes en mer Noire, la ministre allemande de la Défense a prôné des mesures dissuasives auprès de l’Otan, en provoquant des critiques aussi bien en Russie qu’au sein de son propre gouvernement.
"La ministre allemande de la Défense a été également critiquée, elle avait fait la veille des déclarations absolument inacceptables sur la dissuasion de la Russie et en même temps sur la possibilité d'utiliser [...] des armes nucléaires", a déclaré la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères lors d’une émission à la télévision.
Maria Zakharova, Sergueï Lavrov ainsi que son collègue de la Défense Sergueï Choïgou ont évoqué l'inadmissibilité de telles attaques "de manière absolument précise, avec les faits en main, mais non sans émotion".
"Il est possible d'évaluer de différentes manières pourquoi nous entendons de telles déclarations de la part d'un certain nombre de politiciens, en particulier en Allemagne. C'est peut-être une nouvelle école de pensée, car auparavant ils ne se permettaient pas (cela), ils ont soigneusement préservé quand même la mémoire de la Seconde Guerre mondiale et le rôle de l'Allemagne dans ces événements", a ajouté la porte-parole.
La diplomate russe a supposé que les nouveaux membres du cabinet allemand ne connaissaient peut-être pas l'histoire de leur famille, de la Seconde Guerre mondiale, de l'utilisation des armes nucléaires, donc "ils agissent de manière assez arbitraire".

Ce qu’ont dit Lavrov et Choïgou

Sergueï Choïgou a répondu pour sa part que "la sécurité en Europe ne peut être que collective sans porter atteinte aux intérêts de la Russie, mais à l’heure actuelle, l'Otan n'est pas prête à un dialogue d’égal à égal sur cette question". "Au milieu des appels à dissuader militairement la Russie, l'Otan renforce constamment ses forces près de nos frontières", a-t-il ajouté.
De son côté, Sergueï Lavrov a qualifié lundi 25 octobre ces propos polémiques de fantasmes à la suite de négociations avec son homologue norvégien Anniken Huitfeldt:
"Nous pensons que nous devons nous concentrer sur la réalité. Alors que l'imagination de l'Otan s'étend vers la dissuasion de la Russie, les préparations à des attaques contre la Russie, comme cette dame [Kramp-Karrenbauer] en Allemagne l’avait dit, "nous devons être prêts à menacer la Russie avec des armes nucléaires", tout ça ce sont des fantasmes".

Appels de la ministre allemande

Alors que les relations entre Moscou et l’Otan sont au plus bas, Annegret Kramp-Karrenbauer a appelé le 21 octobre l’Alliance à montrer à la Russie qu’elle était prête à utiliser des moyens militaires de dissuasion.
La ministre a notamment reproché à la Russie des "violations continues de l'espace aérien au-dessus des États baltes, mais aussi l'augmentation des attaques dans la région de la mer Noire".
Le 24 octobre, le président du Parti social-démocrate d'Allemagne au Bundestag, Rolf Mutzenich, a appelé Mme Kramp-Karrenbauer à ne pas alourdir les travaux futurs du nouveau gouvernement avec de telles déclarations. Il l’a également accusée d'avoir aidé à accélérer la "spirale d'escalade".
Ces déclarations ont été faites sur fond de la suspension des travaux de la représentation permanente de la Russie auprès de l'Otan après que l'Alliance a pris la décision de réduire à 10 personnes le personnel de celle-ci, y compris le personnel technique et administratif.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала