Consommer des noix pour conjurer une récidive du cancer du sein?

Des noix - Sputnik Afrique, 1920, 21.10.2021
S'abonnerTelegram
En mangeant des fruits à coque, et en particulier des noix, riches en fibres, il est possible de diminuer le risque de récidive du cancer du sein ou même de décès, affirme une nouvelle étude.
Les fruits à coque contribuent à diminuer la prolifération des cellules cancéreuses mammaires, comme le montre une fois de plus une nouvelle étude publiée dans la revue International Journal of Cancer. Selon les chercheurs, en manger régulièrement pourrait atténuer les risques de récidive du cancer du sein et même de décès.
Les auteurs de l’étude ont recueilli, pendant cinq ans, les données de 3.500 femmes ayant été diagnostiquées d’un cancer du sein, en analysant leurs habitudes alimentaires. Ils ont conclu que celles qui mangeaient le plus de fruits à coque avaient un risque de récidive plus faible, surtout dans le cas où la maladie était diagnostiquée à un stade précoce. Elles présentaient également un plus faible risque de mortalité.

Les avantages des noix

Les noix étantriches en acides oméga-3, antioxydants et phytostérols (lipides naturellement présents dans les plantes) s’avèrent être des aliments très bons pour la santé. Ainsi, selon une étude parue en 2020, la consommation régulière de ce fruit à coque réduit les risques de maladies cardiovasculaires.
Une autre étude suggère que la consommation régulière de fruits à coque améliore la qualité du sperme des hommes et donc leur fertilité.
Afin "d’activer" les fruits à coque pour les rendre encore meilleurs, il faut les laisser dans de l’eau pendant cinq à six heures, puis les rincer, conseille une nutritionniste russe.

Que faire pour prévenir le cancer

Outre les conseils traditionnels donnés par les cancérologues aux patientes atteintes de cette maladie, comme arrêter de fumer, réduire la consommation d’alcool ou pratiquer régulièrement des activités physiques adaptées, il est recommandé, par exemple par l’Institut national du cancer, de limiter la consommation de viandes rouges et charcuteries, riches en matières grasses. En revanche, les céréales complètes et les légumes secs, riches en fibres, sont à privilégier.
Le site de l’institut conseille ainsi de manger au moins un féculent complet par jour et des légumes secs au moins deux fois par semaine, mais aussi de consommer au moins cinq fruits et légumes par jour.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала