Poids de 2t: une prise "exceptionnelle" au large des côtes marocaines

Môle - Sputnik Afrique, 1920, 18.10.2021
S'abonnerTelegram
Un poisson-lune géant d’environ deux tonnes a été découvert au large des côtes marocaines, vers Ceuta. Il a été analysé par une équipe de recherche de l’université de Séville, avant d’être relâché en mer. Il aura fallu deux grues de navire pour l’extraire.
C’est une découverte pour le moins surprenante faite dans les eaux marocaines, près de Ceuta. Un poisson-lune géant, qui mesure 2,90 mètres de long et 3,20 mètres de large, a été analysé par une équipe de chercheurs de la Estacion de Biologia Marina del Estrecho, de l’université de Séville. L’équipe n’a pas pu obtenir son poids exact, puisque la balance ne supportait pas de charge supérieure à une tonne, poids que l’animal dépassait facilement.
Une canne à pêche - Sputnik Afrique, 1920, 19.02.2021
Des pêcheurs attrapent un poisson «monstre» près de la côte de la Floride - vidéos
Les chercheurs de l’université de Séville ont dû alors recourir à deux grues de navire pour pouvoir l’extraire et effectuer des prélèvements ADN. Selon leurs analyses, il s’agirait d’un poisson-lune appartenant à l'espèce des Mola alexandrini. L’animal a par la suite été relâché en mer. L’équipe de recherche quant à elle n’a pas hésité à exprimer son étonnement suite à cette découverte:
"C’était très exceptionnel parce qu’il devrait faire environ deux tonnes. Un spécimen déjà capturé au Japon mesurait 2,7 mètres et pesait 2,3 tonnes. C’est une espèce pélagique difficile à étudier, mais on en voit beaucoup dans les pièges", a commenté le coordinateur de la station, Enrique Ostalé, au journal espagnol El Pais.
Sergio Guzman, le plongeur qui a alerté les chercheurs, a quant à lui raconté: "Il y a deux ans, nous en avons vu un de plus de 500 kilos, mais celui-ci était incroyable".
"À mon sens, la découverte de cette espèce de grande taille dans la zone de Ceuta est due certainement à des changements dans le milieu marin qui ont engendré un changement de taille chez l'espèce en question, et ce à travers de nombreuses années sans que nous nous en apercevions", a confié à Sputnik Abdelhadi Elhaou, chercheur au centre de qualification professionnelle maritime de Casablanca, une structure qui relève du département des Pêches du ministère marocain de l'Agriculture et de la Pêche maritime.
"Je n'ai jamais rencontré ce genre d'espèce durant ma carrière professionnelle d'officier maritime, mais elle ressemble à une autre espèce de taille assez petite que l'on retrouve beaucoup ici et qui se métamorphose perpétuellement, le Fugu", a conclu cet auteur d'une étude sur la "gestion intégrée du secteur des pêches maritimes au Maroc".

Une espèce classée comme vulnérable

Il s’agit du poisson à arête le plus lourd puisqu’il peut atteindre jusqu’à 2.300 kilogrammes. Très peu de cas similaires ont été localisés dans les environs durant cette dernière décennie, assurent les chercheurs, bien qu’il ne s’agisse pas de la première capture de poisson-lune. Si l’espèce ne présente pas de danger particulier pour l’Homme en cas de rencontre dans son milieu naturel, la vente de sa chair et sa consommation est interdite dans l’Union européenne, pour des raisons d’hygiène et de sa teneur en toxine. L’espèce se nourrit principalement de larves de poissons et de méduses.
Squelette d'un dinosaure dans un musée - Sputnik Afrique, 1920, 17.05.2020
Les restes d’un dinosaure amphibie découverts au Maroc - images
Classée comme vulnérable par l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), elle est menacée principalement par les filets dérivants, la surpêche et la pollution plastique.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала