"Situation d’urgence": l’UE pourrait acheter plus de gaz russe que prévu initialement

© Sputnik . Dmitri LeltchoukNord Stream
Nord Stream - Sputnik Afrique, 1920, 11.10.2021
S'abonnerTelegram
L’Europe unie pourrait avoir besoin de volumes supplémentaires de combustible bleu russe cet hiver, reconnaît le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell.
À l’approche de l’hiver, l’Union européenne pourrait être contrainte d’augmenter ses importations de gaz russe, a déclaré le Haut représentant européen pour les Affaires étrangères Josep Borrell dans un entretien accordé au journal espagnol El Pais.
Dans le contexte de la hausse record des prix de combustible observée ces dernières semaines, M.Borrell reconnaît que l’Europe a toujours besoin de livraisons de gaz en provenance de Russie et pourrait en commander plus que prévu dans le contrat actuel.
"Nous nous sommes retrouvés confrontés à une situation d’urgence. Et le problème d’approvisionnement en gaz revêt une importance géopolitique", a fait valoir le responsable.

Moscou prêt à aider

Vladimir Poutine avait auparavant indiqué que la Russie était disposée à aider à stabiliser la situation qui s’était créée sur le marché du combustible bleu.
Le ministère russe des Affaires étrangères a pour sa part dénoncé comme infondées les allégations selon lesquelles Moscou cherchait à faire grimper les prix du gaz afin d’obtenir le plus vite possible la certification du gazoduc Nord Stream 2 reliant la Russie à l’Allemagne.

Début du remplissage de Nord Stream 2

La semaine dernière, la société gérant le gazoduc, dont la pose avait été achevée en septembre, a annoncé avoir commencé à remplir sa première conduite.
D'une capacité de 55 milliards de mètres cubes, ce tube doit permettre de doubler les livraisons de gaz russe vers l’Allemagne en contournant l’Ukraine, pays de transit traditionnel. La présidence ukrainienne a pourtant promis de se battre contre ce projet, considéré par Kiev comme politique, même "après le commencement des livraisons de gaz".
En outre, les analystes de la Bank of America contactés par Sputnik estiment que la capacité de Gazprom, géant gazier russe, à fournir des quantités supplémentaires à l’Europe cet hiver pourrait être limitée.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала