Talibans au pouvoir en Afghanistan

La Russie va inviter les talibans à des pourparlers internationaux

© Sputnik . Vladimir Pesnya / Accéder à la base multimédiaMinistère russe des Affaires étrangères
Ministère russe des Affaires étrangères - Sputnik Afrique, 1920, 07.10.2021
S'abonnerTelegram
La Russie envisage d’accueillir des représentants des talibans * le 20 octobre dans le cadre du "format de Moscou" visant à mener des pourparlers sur la situation en Afghanistan, a fait savoir le représentant spécial du Président russe pour ce pays, Zamir Kaboulov. Celui-ci a également indiqué que Kaboul recevrait de l'aide humanitaire.
La Russie a l’intention d’inviter les talibans* à des pourparlers internationaux prévus le 20 octobre à Moscou, a déclaré ce 7 octobre le représentant spécial du Président russe pour l'Afghanistan, Zamir Kaboulov.
Interrogé sur l'envoi ou non d'une invitation aux talibans*, au pouvoir en Afghanistan depuis la mi-août, l'émissaire russe a répondu par l'affirmative. Les autres États conviés seront la Chine, l'Iran, le Pakistan et l'Inde.
Cependant, il n’a pas précisé le format de la rencontre.
Elle se déroulera dans le cadre du "format de Moscou" créé en 2017 qui réunit des représentants spéciaux russes, afghans, chinois, pakistanais, iraniens et indiens.

Des aides russes à Kaboul

Zamir Kaboulov a également précisé que Moscou avait pris la décision de fournir une aide humanitaire à l’Afghanistan. Les détails des livraisons sont en cours de traitement:
"Plusieurs institutions sont impliquées. La décision est prise, les organisations collectent des marchandises".
Début septembre, Vladimir Poutine a déclaré que le retrait des forces américaines du pays avait conduit à une nouvelle crise. Au bout des 20 ans de la présence des troupes occidentales, l’Afghanistan s’est retrouvé complètement dévasté aux niveaux économique et social.
Pour l’heure, il est incertain comment la situation en Afghanistan pourrait influencer la sécurité de la région, a-t-il ajouté.
Le Président russe a également souligné que Moscou était intéressé à ce que l’Afghanistan cesse de représenter une menace pour les autres pays en tant que lieu de provenance des terroristes et de trafic illégal de stupéfiants.
En plus de cela, la Russie juge important de stopper les flux migratoires. "Nous sommes favorables à ce que le peuple afghan puisse vivre pacifiquement et dignement dans sa patrie", conclut-il.

Une contribution internationale

Fin août, l’émissaire russe a prôné une conférence internationale pour la relance économique en Afghanistan à laquelle participeraient en particulier les pays membres de l'Otan qui y ont combattu pendant 20 ans.
Pour Kaboulov, "tous les pays riches du monde devraient se réunir et, avec les représentants des nouvelles autorités afghanes, discuter des questions de relance économique et sociale". Selon lui, il s’agit d’une "question d'honneur et de conscience" pour ces pays et un moyen de réparer ainsi certaines des erreurs qu'ils ont commises à l’époque.
*Organisation terroriste interdite en Russie
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала