"Immigration zéro": cette proposition de Zemmour qui divise les Français

S'abonnerTelegram
Bien que le presque candidat Éric Zemmour parle de tsunami migratoire et prône l’immigration zéro, cette idée ne fait pas l’unanimité parmi les Français. Si un peu plus de 40% approuvent cette proposition, 60% restent contre, d’après un sondage CSA.
Si l’idée de limiter l’immigration est en général approuvée par la majorité des Français, l’arrêt total des flux migratoires, prôné récemment par le quasi-candidat Éric Zemmour, ne fait pas l’unanimité.
D’après un sondage réalisé par l’Institut CSA pour CNews et publié le 7 octobre, 41% des Français se disent favorables à l’arrêt net de l’immigration en France. 59% des personnes interrogées restent contre cette idée.
Concernant leur profil politique, logiquement, ce sont les électeurs de droite qui sont le plus favorables à l’immigration zéro. 92% des sympathisants du Rassemblement national approuvent cette initiative, tandis que parmi les électeurs des Républicains le seuil d’approbation est de 63%.
Les électeurs de gauche rejettent massivement l’idée (86% sont contre).
Ce sondage a été effectué auprès de 1.000 personnes de plus de 18 ans du 5 au 6 octobre.
Le scepticisme migratoire se ressent par ailleurs chez les Français depuis plusieurs années. Ainsi, d’après les données de l’Ifop, depuis 15 ans une majorité des Français pense qu’il faut passer d’une immigration subie à une immigration choisie. Par exemple, si en 2006 cette thèse était approuvée par 62% des personnes interrogées, en 2020 ce taux a augmenté pour atteindre 78%.

"Arrêter l'immigration illégale et légale"

Environ la moitié (44%) de l’augmentation de la population française provient des immigrés, attestent les données de l’INSEE pour l’année 2017, et ce sujet reste omniprésent dans le contexte des élections présidentielles.
Lors d’une récente conférence à Lille, le 2 octobre dernier, Éric Zemmour, qui ne s’est toujours pas déclaré candidat mais qui multiplie ses sorties médiatiques, a réclamé l’arrêt total de l’immigration en France.

"Les plus anciens d'entre vous se souviennent du fameux discours de Georges Marchais [secrétaire général du Parti communiste, qui avait fait de l’opposition à l’immigration un de ses axes de campagne présidentielle en 1981] il y a 40 ans dans lequel il disait "il faut arrêter l'immigration illégale et légale"; c'est exactement ce que je dis aujourd'hui", a déclaré l’ex-chroniqueur de CNews.

Deux jours plus tard, à l’occasion d’un débat avec Michel Onfray, le polémiste a détaillé ses propos: "On a à peu près une ville de Nice qui rentre en France, et une ville de Paris au bout de l'immigration. Alors on arrête toute l'immigration, on arrête le regroupement familial, on met le regroupement familial à l'extérieur".
La lutte contre l’immigration est fréquemment abordée par le Rassemblement national. Fin septembre la candidate RN Marine Le Pen a présenté comme objectif la maîtrise des flux migratoires. Valérie Pécresse, l’une des candidats de la droite, début octobre a également parlé de son projet visant à endiguer l’immigration incontrôlée.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала