Elle fait un don inattendu à sa commune en Charente-Maritime

© Photo Pixabay / Pijonargent
argent - Sputnik Afrique, 1920, 07.10.2021
S'abonnerTelegram
Un petit village des Alpes-Maritimes a hérité de presque un million d'euros de la part d’une habitante et a décidé, en signe de reconnaissance, de donner son nom à la succursale communale.
Les habitants de la petite commune de Thénac sont unanimes: "C’est un très beau geste". En effet, une résidente a légué presque un million d’euros à son village de quelque 2.000 âmes dans les Alpes-Maritimes: 400.000 euros d’assurance vie et un appartement d’une valeur de 500.000 euros à Paris.
"Je trouve ça bien, plutôt que ça parte à l’État. Les gens d’une petite commune pourront en profiter", déclare un riverain à TF1.
Admirée par les habitants pour son geste, Henriette Flesch, ancienne assistance de direction, semble avoir été également appréciée par le personnel de la maison de retraite de Thénac.
"Toujours très élégante, très coquette, bien maquillée, bien habillée. Elle avait son petit caractère à elle, mais ça ne l’empêchait pas d’être toujours attentionnée vis-à-vis des autres", explique une infirmière de l’établissement où la femme a passé les six dernières années de sa vie.
Personne ne connaissait ses intentions avant sa mort ni le montant de sa richesse. En guise d’hommage, la mairie a décidé de donner son nom à la succursale communale.

De l’argent, mais aussi des forêts

Et même si de tels gestes sont assez rares, plusieurs autres ont été recensés au cours de ces dernières années. L’un des legs sans doute les plus importants a été transmis par un homme à Montézic, dans l’Aveyron: son testament mentionnait la somme de 14 millions d'euros, selon La Dépêche du Midi. Après avoir appris la nouvelle par courrier, le maire a précisé que le donateur, "dans les affaires sur Cannes", avait demandé de fleurir sa tombe pendant 20 ans et "d’œuvrer pour le besoin des gens de Montézic". Il n’avait pas cherché à cacher que le village "était déjà aisé".
Une petite commune de la Nièvre de 707 habitants, Mesves-sur-Loire, a elle aussi reçu un legs d'une ancienne habitante après son décès en 2018. Le montant de sa fortune s'élevait à 4,5 millions d'euros, avait annoncé Le Journal du centre, précisant que l'année précédente, la somme des charges de fonctionnement et des dépenses d'investissement de la commune s'était élevée à 450.000 euros.
Presque 2,5 millions d’euros ont été légués en 2019 par une femme à sa commune de Juziers, dans les Yvelines, sous forme de biens immobiliers. Le maire de la commune à cette période s’était alors dit auprès du Parisien "surpris", "étonné" et "très reconnaissant".
Une habitante de l’Yonne a pour sa part légué une forêt de 47 hectares, d’après France 3 Bourgogne-Franche-Comté. Estimé à 271.000 euros, le terrain est devenu la propriété du petit village de Saint-Maurice-Thizouaille, comptant 265 âmes.

En signe de reconnaissance

Un homme a légué près d’un million d’euros à un village de Mayenne où il n’a jamais vécu. Il a dédié son testament à Vaiges à la mémoire de sa femme qui avait été accueillie dans la commune pendant la Seconde Guerre mondiale, avait fait savoir Europe 1. Son épouse repose d’ailleurs au cimetière de la commune.
En janvier 2021, un homme d’origine autrichienne a légué sa fortune à la commune du Chambon-sur-Lignon, en Haute-Loire, où sa famille juive s’était réfugiée en fuyant les nazis en 1943, avait alors noté l’AFP.
Il arrive toutefois qu’au lieu de susciter des émotions uniquement positives, de tels gestes sèment la discorde. Ainsi, l’héritage d’une ancienne maire PS de Saint-Pons-de-Thomières, d’un montant de 900.000 euros, avait engendré en 2017 une discorde chez les élus municipaux de cette commune de l’Hérault. Selon Midi Libre, ils n'arrivaient pas à se mettre d'accord quant à l'utilisation de cette somme.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала