Des écoles primaires serviront de test pour un nouveau protocole sanitaire

En classe - Sputnik Afrique, 1920, 28.09.2021
S'abonnerTelegram
Dès la semaine prochaine, l’expérimentation d’un nouveau protocole sanitaire sera mise en place dans certains départements français, prévoyant l’isolement seulement des élèves testés positifs au Covid-19. L’idée serait ainsi de limiter la fermeture des classes.
Les indicateurs de l’épidémie de coronavirus reculent nettement en France. Le dernier bilan fait état de 1.309 nouveaux cas le 27 septembre, ce qui est 3.397 cas de moins qu’au 26 septembre, selon les données de Santé publique France.
Ainsi, un peu plus de trois semaines après la rentrée scolaire, le ministre de l’Éducation, Jean-Michel Blanquer, a déclaré ce 28 septembre sur Franceinfo, qu’une expérimentation serait menée dans les écoles d’"une dizaine de départements" d’un nouveau protocole sanitaire, "probablement dès le début de la semaine prochaine".

Ce que prévoit ce nouveau protocole sanitaire

Le document, révélé le 27 septembre par le média, "consiste à chaque fois qu’il y a un cas positif à tester toute la classe et à ne renvoyer à la maison que ceux qui sont positifs". Tandis qu’actuellement, un cas de coronavirus en primaire entraîne une fermeture.
En cas de refus d'un parent d'élève de faire dépister son enfant, "l'élève sera considéré comme positif", a souligné le ministre.
Dans un avis publié mi-septembre, le Conseil scientifique avait préconisé que le dépistage du Covid-19 soit systématique et hebdomadaire à l'école primaire et conduise à n'isoler que les cas positifs au collège et au lycée.
"On est évidemment très attentifs à ce que dit le Conseil scientifique, et donc on va prendre en compte cet avis, en lançant une expérimentation dans une dizaine de départements. L'expérimentation consiste, à chaque fois qu'il y a un cas positif, à tester toute la classe et à ne renvoyer à la maison que ceux qui sont positifs", a ainsi déclaré le ministre de l'Éducation auprès du média.
M.Blanquer a précisé que cette expérimentation se déroulerait "dans des départements variés pour pouvoir comparer".
De plus, il a noté que "la semaine prochaine, certains départements seront sans masque, donc ce sera aussi intéressant de pouvoir comparer d’un département à l’autre l’effet de ce type d’expérimentation".

Le nombre de classes fermées en baisse

Alors que le 13 septembre M.Blanquer avait constaté une augmentation du nombre de classes fermées suite à des détections de cas de Covid-19, de 545 à 3.000, cette fois-ci, il a précisé que "l’épidémie est sur une courbe baissière" avec moins de "2.000 classes fermées".
Avant la reprise de la rentrée scolaire, Jean-Michel Blanquer s’était donné l’objectif de "fermer le moins possible et de préserver au maximum la scolarité des élèves".
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала