Plainte de Macron contre un paparazzi qui a exposé sa photo en maillot de bain devant l’Élysée

© Photo Pixabay/wednAppareil de photo, image d'illustration
Appareil de photo, image d'illustration - Sputnik Afrique, 1920, 26.09.2021
S'abonnerTelegram
Emmanuel et Brigitte Macron sont de nouveau en colère contre le photographe Thibaut Daliphard qui les avait déjà dérangés en 2017. Cette fois, le couple présidentiel porte plainte après que ce paparazzi a exposé rue du Faubourg Saint-Honoré pendant plusieurs jours une photo du chef de l’État en maillot de bain.
Une exposition consacrée au paparazzades de Présidents, dont une photo d’Emmanuel Macron sur un jet ski, en maillot de bain, n’a pas plu aux locataires de l’Élysée qui ont porté plainte contre le photographe Thibaut Daliphard, révèle Europe 1.
Selon la radio, la vitrine d'une galerie d'art, située rue du Faubourg Saint-Honoré, juste en face de l'Élysée, a exposé ces photos à partir du 8 septembre et pendant 15 jours. Emmanuel Macron et sa femme ont pu les apercevoir à chaque fois qu'ils entraient ou quittaient l'Élysée.
Quant à la photo qui concerne le Président, Europe 1 précise qu’elle a été prise l’année dernière et a déjà circulé dans les médias. Mais désormais le cliché ne plaît plus au chef de l’État. Ainsi, le couple a jugé qu’il s’agissait d’une provocation et s’est adressé à la police.
Si l’organisateur de l'exposition a été entendu pendant plus de deux heures par la police en début de semaine, Thibaut Daliphard, qui réside à Saint-Tropez, est convoqué mardi prochain.
Une enquête préliminaire pour atteinte à l'intimité de la vie privée du couple présidentiel a été ouverte par le parquet de Paris. Selon Le Parisien, elle a été confiée à la Brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP).
Déjà visé par une plainte du Président
Ce n’est pas la première fois que ce paparazzi suscite la colère d’Emmanuel Macron. Le dirigeant français avait déjà porté plainte contre lui en août 2017 pour "harcèlement et tentative d'atteinte à la vie privée" alors qu’il l’avait suivi sur son lieu de vacances, à Marseille, et a même pénétré, selon l’Élysée, dans la résidence du couple.
Connu pour d’autres clichés des prédécesseurs d’Emmanuel Macron, le photographe s’était alors indigné sur RTL d’"un tel traitement" de la part du pouvoir. La plainte qui avait suscité alors l’indignation du syndicat de journalistes SNJ-CGT avait été finalement retirée par le Président quelques jours plus tard.
Comme le rappelle Le Parisien, l’homme avait eu en outre des différends avec l'équipe de sécurité d'Emmanuel Macron pendant la campagne présidentielle.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала