Atteint du Covid-19, il survit malgré l'annonce de sa mort à venir

CC0 / rc-respect / Un hôpital
Un hôpital - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Un Américain de 34 ans testé négatif au Covid-19 a été hospitalisé avec une pneumonie. Son état s'est aggravé et un autre test a été mené qui s’est avéré positif. Le traitement ne donnant pas de résultat, les médecins ont décidé qu'il ne lui restait que 24 heures à vivre. L’homme a survécu grâce à un ultime traitement.

Un Américain de 34 ans résidant à Louisville (Kentucky) a réussi à vaincre le Covid-19 bien que les médecins ne lui aient donné que 24 heures à vivre, relate Wave 3 News.

L'homme a commencé à se sentir légèrement endolori trois jours après une réunion de famille avec la participation d'une quinzaine de personnes pendant laquelle tous portaient des masques et personne ne présentait de symptômes du coronavirus.

Il a passé un test du Covid-19 dont les résultats ont été négatifs. Cependant, son état de santé a continué de se détériorer et il a été hospitalisé avec un diagnostic de pneumonie.

Michel Onfray - Sputnik Afrique
«Ce que j'ai vécu, je ne veux pas que les autres le vivent», confie Michel Onfray, guéri du Covid
Un deuxième test s’est avéré positif, mais les médecins se sont voulus rassurants. Ils lui ont promis qu'il ne passerait à l'hôpital que quelques jours. Or l'état du patient s'est aggravé, ses poumons ont commencé à s'effondrer, ce qui a conduit à l'intubation.

«C'est à ce moment-là qu'ils ont commencé à parler à ma femme des décisions de fin de vie», a-t-il expliqué.

Sa femme avertie de sa mort prochaine

Sa femme a reçu un appel disant qu'il n'avait plus qu'un jour à vivre.

«J'ai pleuré, mais il est fort. C'est un combattant, et je ne pensais pas que son voyage était terminé», a-t-elle raconté à la radio.

L'homme a confié par la suite que ses médecins avaient discuté avec sa femme de l'option de l'oxygénation extracorporelle par membrane (ECMO), un appareil utilisé pour donner aux poumons et au cœur le temps de se reposer. Mais le transfert dans un autre hôpital était nécessaire.

Après cinq jours de traitement, son état s'est normalisé et bien qu’il soit parfois essoufflé, il se sent désormais en bonne santé.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала