«Ce que j'ai vécu, je ne veux pas que les autres le vivent», confie Michel Onfray, guéri du Covid

© SputnikMichel Onfray
Michel Onfray - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
En tant que citoyen français ayant été atteint du coronavirus, le philosophe Michel Onfray estime que sa mission est de se faire vacciner pour réduire à son niveau le risque que d’autres vivent son expérience.

Michel Onfray a évoqué sur CNews la responsabilité de chacun dans les conditions actuelles et s'est dit «citoyen modèle» qui compte respecter le couvre-feu et recourir au vaccin dès qu'il est disponible.

«Je défends le civisme. Je crois qu'il faut se protéger en protégeant les autres», insiste-t-il dans la Matinale de CNews.

​«Je me ferai vacciner pour protéger les autres. Ce que j'ai vécu, je ne veux pas que les autres le vivent. Ça me paraît évident», souligne le philosophe qui a guéri du Covid-19.

Michel Onfray, 61 ans, a été testé positif au Covid-19 après un déplacement dans le Haut-Karabakh le 16 novembre. Parmi ses symptômes: maux de ventre et de tête, fièvre et fatigue. Sur son site, il qualifie sa guérison de «sortie de l'enfer».

Mesures à l'approche de Noël

Lors d'une conférence de presse hebdomadaire, Jean Castex a annoncé qu'un couvre-feu dès 20h00 entrerait en vigueur à partir du 15 décembre en France. Ces dernières semaines, la France se trouve sur «un plateau» où «le nombre de nouvelles contaminations ne se réduit plus», a précisé le Premier ministre.

Les déplacements seront autorisés dans la soirée du 24 décembre, a-t-il ajouté, rappelant la règle de pas plus de six adultes à la fois.

Le ministre de la Santé, Olivier Véran a de son côté mis en doute l'éventualité des 5.000 contaminations par jour vers le 15 décembre, chiffre fixé par Emmanuel Macron pour envisager un déconfinement.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала