Le Maroc pourrait être autorisé à acheter des drones de combat US suite à son accord avec Israël

S'abonnerTelegram
Le département d’État américain serait en train de négocier la livraison d’au moins quatre drones de combat MQ-9 au Maroc. Bien que le Congrès puisse bloquer un tel accord, cela n’est pas envisagé, selon Reuters.

Les États-Unis mènent des discussions avec le Maroc depuis plusieurs mois sur la livraison de drones de combat MQ-9 fabriqués par General Atomics, une entreprise de défense et de physique nucléaire basée en Californie, affirme l’agence de presse Reuters.

Le département d’État pourrait en discuter dès ce vendredi 11 décembre avec les membres du Congrès qui ne devrait pas bloquer un tel accord, selon l’agence.

Cette information arrive en même temps que les annonces faites par Donald Trump sur la reconnaissance par les États-Unis de la souveraineté marocaine sur le Sahara occidental et sur la normalisation des relations entre le Maroc et Israël sous l’égide des États-Unis.

Les USA élargissent leurs exportations de drones de combat

Le Maroc deviendrait ainsi l’un des premiers pays à acquérir des appareils sans pilote auprès des États-Unis depuis la décision prise par l’administration Trump le 24 juillet de vendre davantage de drones militaires comme les MQ-9 Reaper et RQ-4 Global Hawk à des pays étrangers.

En novembre, le département d’État a annoncé son projet de vendre 18 drones MQ-9 aux Émirats arabes unis pour 2,97 milliards de dollars. Le Congrès a 30 jours pour bloquer cet accord. Le 9 décembre, le Sénat a rejeté deux résolutions appelant à bloquer cette vente après que l’administration Trump a promis de mettre un veto sur les efforts du Congrès visant à interdire les exportations d’armes aux Émirats arabes unis.

Washington a en outre accepté de fournir quatre drones MQ-98 à Taïwan pour 600 millions de dollars, selon un communiqué publié le 3 novembre par l’Agence de coopération en matière de sécurité de défense (DSCA). Cette décision avait été dénoncée par Pékin.

En septembre, le journal India Today avait annoncé que New Delhi avait l’intention d’acheter 30 drones MQ-9A pour trois milliards de dollars aux États-Unis.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала