L’État israélien est «au bord de l'effondrement complet», avertit un ministre démissionnaire

© REUTERS / Gali Tibbon/PoolIsrael's Prime Minister Benjamin Netanyahu
Israel's Prime Minister Benjamin Netanyahu - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
«Je suis vivement préoccupé par le fait que l'État soit au bord de l'effondrement complet», a affirmé à Maariv le ministre israélien démissionnaire du Tourisme, Asaf Zamir, pointant la responsabilité directe de Benyamin Netanyahou.

Le ministre israélien du Tourisme, Asaf Zamir, a remis vendredi 2 octobre sa démission au Premier ministre. Lors d’une déclaration au site d’information hébreu Maariv il a de plus tiré à boulets rouges sur Benyamin Netanyahou, mettant en garde contre un «effondrement» imminent de l’État israélien.

avion russe en Syrie - Sputnik Afrique
Bachar el-Assad évoque l’avenir de la présence militaire russe en Syrie après la défaite de Daech
«Je suis vivement préoccupé par le fait que l'État soit au bord de l'effondrement complet», a déclaré Asaf Zamir, soulignant qu’il avait fait part de sa décision au ministre de la Défense Benny Gantz et au chef de son parti Kahol Lavan.

«Il est clair pour moi que cela ne changera pas tant que Netanyahou est toujours Premier ministre», a-t-il averti.

«L’épidémie n’est pas une préoccupation majeure»

Étayant son propos, il a expliqué que «la crise sanitaire du Covid-19 n’était pas une préoccupation majeure pour Benyamin Netanyahou».

«Ce sont ses problèmes personnels et juridiques qui sont ses principales priorités, tandis que la crise du Covid-19 est au niveau le plus bas de l'agenda du Premier ministre», a-t-il souligné.

Des Européens forment une chaîne humaine pour protester contre deux centrales nucléaires - Sputnik Afrique
L’Iran veut des assurances sur les programmes nucléaires émirati, saoudien et turc
Tout en affirmant qu’il s’opposait fermement «au maintien de Benyamin Netanyahou à la tête de l’exécutif du pays», Asaf Zamir a lancé qu’il ne pouvait plus «rester dans un gouvernement qui n'a pas la moindre confiance en son chef».

Inculpé pour corruption

En novembre 2019, Benyamin Netanyahou a été inculpé pour corruption, fraude et abus de confiance dans trois affaires.

La plus célèbre de ces dernières est en rapport avec le groupe israélien des télécommunications Bezeq. En effet, la justice le soupçonne d'avoir accordé des largesses fiscales qui pourraient avoir rapporté des millions de dollars au patron de Bezeq, en échange d'une couverture médiatique favorable d'un des médias du groupe, le site Walla.

Benyamin Netanyahou plaide toujours son innocence et dénonce un complot ourdi par la justice contre lui.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала