Un barbecue en plein confinement leur coûte la bagatelle de 1.600 euros d’amende

CC0 / Divily / Barbecue
Barbecue - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Une douzaine de personnes ont décidé de se réunir autour d’un barbecue dans la région de Creil, malgré les mesures de confinement. La police est intervenue pour verbaliser les contrevenants. Ce n’est pas la première fois que de tels événements se produisent depuis la mise en place du confinement.

Une douzaine de jeunes se sont réunis ce mercredi 18 mars autour d’un barbecue, malgré les mesures de confinement édictées par le gouvernement, rapporte Le Parisien.

Marius, un SDF devant le BHV dans le marais à Paris alors que le gouvernement à annoncer le confinement des Français - Sputnik Afrique
En plein confinement, un SDF raconte son quotidien à Sputnik

Les faits se sont déroulés sur la commune de Laigneville, dans l’Oise, un des départements les plus touchés par la pandémie. Les policiers municipaux sont intervenus pour mettre fin aux festivités mais, devant le manque de coopération des contrevenants, la gendarmerie a dû être appelée en renfort.

1.600 euros d’amende

Aucun des jeunes n’avait sur lui d’attestation de sortie dérogatoire, rapporte Le Parisien. Leur activité ne rentrait de toute façon pas dans le cadre des déplacements extérieurs tolérés. Les participants ont été verbalisés pour une amende totale de 1.600 euros.

«Ça fait cher du barbecue... mais on ne joue pas à la roulette russe sanitaire! Il est grand temps que chacun comprenne que l’on a tous une responsabilité morale dans la crise sanitaire que nous traversons si on veut retrouver rapidement une vie normale», a déclaré le maire de la commune, Christophe Dietrich, sur Facebook.

Des faits similaires déjà constatés

Ce n’est pas la première fois que des individus se réunissent autour d’un barbecue depuis la mise en place du confinement. En effet, ce mardi 17 mars, un groupe d’une cinquantaine de jeunes avaient déjà violé les consignes pour faire des grillades, à Elbeuf, près de Rouen. Après l’intervention de la police, des heurts avaient alors eu lieu, les individus tirant des feux d’artifice dans la direction des forces de l’ordre.

Comme l’a déclaré le 18 mars Christophe Castaner, 4.095 amendes avaient été dressées mercredi pour non-respect des règles du confinement

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала