Le défi #restecheztoi envahit les réseaux sociaux en plein premier tour des municipales – vidéo

© Sputnik . Irina Kalachnikova / Aller dans la banque de photosUn bureau de vote français
Un bureau de vote français  - Sputnik Afrique
Sur Twitter, un collectif inter-hôpitaux a lancé le challenge «reste chez toi» afin de limiter les contacts physiques entre les gens. Les médecins et aides-soignants affirment qu’il s’agit de la meilleure manière de les aider à faire face à l’épidémie de coronavirus.

Vendredi 13 mars, face à la progression du nouveau coronavirus, un collectif inter-hôpitaux a lancé un défi aux internautes sur Twitter. La consigne est simple: rester chez soi. Le personnel soignant invite ainsi les Français à limiter au strict minimum leurs déplacements pour enrayer la propagation de l’épidémie.

Dans la vidéo, infirmiers, médecins et pneumologues relaient un message similaire: «On a besoin de toi, rejoins le challenge, reste chez toi». Samedi 14 mars, le hashtag #restecheztoi s’est retrouvé en top tendance sur le réseau social, abondamment partagé par d’autres soignants ou de simples citoyens.

Un flacon de gel hydroalcoolique dans un bureau de vote. - Sputnik Afrique
Municipales: le coronavirus, planche de salut pour les candidats de la majorité?

Le même jour, annonçant la fermeture des lieux publics non-indispensables, notamment les bars, restaurants et cinémas, Édouard Philippe a souligné que les «premières mesures prises pour limiter l’épidémie sont imparfaitement appliquées». Il a ainsi appelé les Français à «plus de discipline» concernant l’application des mesures du gouvernement.

Le cas des élections municipales

Le maintien des municipales a suscité de l’indignation ou de l’incompréhension chez de nombreux médecins et responsables politiques. Sur Twitter, ce dimanche, le hashtag #jeniraipasvoter était l’un des plus populaires. Le même collectif inter-hôpitaux avait d’ailleurs appelé au report du scrutin, rappelant qu’il y aurait encore plus de cas recensés pour le second tour.

Ceux qui sont allés voter ont quant à eux affirmé qu’avec les précautions nécessaires, par exemple le fait d’apporter son propre stylo, il n’était pas risqué de se rendre dans un bureau de vote. De plus, tous sont normalement équipés de gels hydroalcooliques.

L’épidémie de coronavirus laisse tout de même présager une abstention massive pour ces élections, et il est encore incertain que le second tour pourra se tenir.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала