Pont effondré près de Toulouse: le procureur indique la cause «apparente» de l’accident

© AFP 2022 ERIC CABANISRescuers sail near a suspension bridge which collapsed on November 18, 2019, in Mirepoix-sur-Tarn, near Toulouse, southwest France.
Rescuers sail near a suspension bridge which collapsed on November 18, 2019, in Mirepoix-sur-Tarn, near Toulouse, southwest France. - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
L’effondrement du pont à Mirepoix-sur-Tarn (Haute-Garonne), survenu ce lundi 18 novembre et ayant entraîné la mort de deux personnes, aurait pu être causé par le poids du camion qui a roulé sur l'infrastructure, a indiqué le procureur de Toulouse.

Le camion ayant emprunté le pont suspendu qui s'est effondré lundi à Mirepoix-sur-Tarn (Haute-Garonne) pesait «plus de 50 tonnes», ce qui dépassait la capacité maximale de 19 tonnes qu’avait cet ouvrage datant de 1931, écrit l'AFP.

Un pont - Sputnik Afrique
Plus de 25.000 ponts en France nécessitent des travaux

«Le fait que ce véhicule lourd ait emprunté ce pont [...] semble être, en l'état des investigations, la cause immédiate et apparente de l'accident», a déclaré Dominique Alzeari, procureur de la République de Toulouse, lors d'une conférence de presse.

Toujours selon le procureur, le pont «mentionne expressément qu'un seul camion peut l'emprunter à la fois, et que sa capacité formelle d'utilisation se limite à 19 tonnes. C'est affiché tel quel».

Plus tôt dans la journée, la secrétaire d'État à la Transition écologique, Emmanuelle Wargon, a évoqué sur LCI la même hypothèse. Pour le maire de Mirepoix-sur-Tarn, Éric Oget, il est clair qu’il s’agissait «d’un camion de gabarit hors normes».

Deux personnes ont trouvé la mort dans cet accident survenu lundi 18 novembre peu avant 8h00: une adolescente de 15 ans habitant Mirepoix-sur-Tarn, et le chauffeur du camion.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала