La science cite la boisson capable de réduire de moitié le risque de développer un cancer

CC0 / Pantameron / une tasse de café
une tasse de café - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Une nouvelle étude affirme que boire du café aiderait à réduire de moitié le risque du carcinome hépatocellulaire, un type de cancer du foie primaire fréquent chez les adultes, mais souligne que ce n’est pas aussi efficace que d’arrêter de fumer et de consommer de l’alcool.

Le café, l’une des boissons les plus consommées dans le monde, pourrait avoir la vertu de réduire le risque du cancer du foie, a annoncé la revue MedicalXpress qui publie les résultats d’une étude réalisée par des chercheurs de l'université Queen's de Belfast.

L’expérience s’est déroulée au Royaume-Uni pendant plus de 7,5 ans et a porté sur les habitudes de consommation de café de 471.779 participants d’âge moyen dont plus des trois quarts ont déclaré boire du café régulièrement.

Cette activité simple est capable de réduire le risque de mort prématurée - Sputnik Afrique
Comment le corps vous alarme sur le développement d’un cancer du foie
Ainsi, les chercheurs ont constaté une réduction du risque de carcinome hépatocellulaire (CHC), un type de cancer du foie primaire fréquent, chez les buveurs de café par rapport à ceux qui n’en boivent pas. En effet, les buveurs de café étaient 50% moins susceptibles de développer un tel cancer que ceux qui ne buvaient pas de café.

«C’est l’une des premières études à évaluer le risque de cancers digestifs selon différents types de café. Nous avons constaté que le risque de CHC était tout aussi faible chez les personnes qui buvaient principalement du café instantané», a constaté l’une des auteurs de l’étude.

Rien ne vaut un mode de vie sain

Les volontaires qui consommaient du café fumaient et consommaient de l’alcool plus souvent que les autres et avaient un niveau de cholestérol plus élevé, ce qui n’a pourtant pas élevé le risque de cancer.

L'étude conclut que boire du café est bon pour la santé parce que cette boisson contient notamment des antioxydants et de la caféine.

«Cependant, boire du café n’est pas aussi bon contre le cancer du foie que d’arrêter de fumer, de réduire sa consommation d’alcool ou de perdre du poids», a souligné l’étude.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала