Nicolas Maduro propose à Juan Guaido de le rencontrer, l'opposant refuse

S'abonnerTelegram
Le Président vénézuélien a affirmé être prêt, à n'importe quelle condition, à rencontrer le chef de l’opposition Juan Guaido, qui s’est autoproclamé dirigeant du pays. L’opposant a affirmé de son côté ne pas être prêt à rencontrer le Président Maduro.

Nicolas Maduro a proposé vendredi au chef de l'opposition Juan Guaido de le rencontrer «où et quand il le voudra». En même temps, M.Maduro a tenu à souligner qu'il n'avait aucune raison de quitter ses fonctions.

«Si je dois gravir le Pic Humboldt [le deuxième plus haut sommet du Venezuela, ndlr] à trois heures du matin pour lui parler, je le ferai», a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse.

Juan Guaido a affirmé de son côté ne pas souhaiter rencontrer le Président Maduro pour éviter d'avoir avec lui «un faux dialogue».

Sergueï Lavrov - Sputnik Afrique
Lavrov: les appels à peine voilés des USA à la révolte au Venezuela sont inacceptables
Le Président a par ailleurs répété que les diplomates états-uniens devaient quitter le sol vénézuélien dans les délais impartis. Bien qu'il ait rompu ses relations diplomatiques avec les États-Unis, le Venezuela compte maintenir ses relations dans d'autres domaines, en autres, social, économique et énergétique. Quant au pétrole vénézuélien, le pays continuera de le vendre aux Etats-Unis, s'ils souhaitent toujours l'acheter.

«J'ai rompu nos relations politiques et diplomatiques avec l'administration Trump, mais je ne romps pas nos relations avec les USA. Nos relations avec ce pays seront maintenues», a-t-il déclaré, saluant d'ailleurs la réunion au Conseil de sécurité de l'Onu sur le sujet vénézuélien. Le chef de la diplomatie du Venezuela y sera également présent, a-t-il ajouté.

L'opposant Juan Guaido, renvoyé le 22 janvier du poste de président de l'Assemblée nationale vénézuélienne sur décision de la Cour suprême, s'est autoproclamé mercredi «Président en exercice» du pays et a prêté serment pendant une manifestation à Caracas. Donald Trump l'a reconnu comme «Président par intérim».

Nicolas Maduro a estimé que les États-Unis avaient essayé d'organiser un coup d'État au Venezuela et a rompu les relations diplomatiques avec ce pays, donnant 72 heures à ses diplomates pour quitter le territoire vénézuélien. M.Maduro a qualifié M.Guaido de Président non-constitutionnel.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала