Armée syrienne à Manbij: le Kremlin commente la situation

© Sputnik . Maksim Blinov / Accéder à la base multimédiaPeople visit Zaryadye Nature-Landscape Park in Moscow, Russia. Background from left: Spasskaya (Savior) Tower of the Moscow Kremlin and domes of Intercession of the Most Holy Theotokos on the Moat Cathedral (St. Basil's Cathedral)
People visit Zaryadye Nature-Landscape Park in Moscow, Russia. Background from left: Spasskaya (Savior) Tower of the Moscow Kremlin and domes of Intercession of the Most Holy Theotokos on the Moat Cathedral (St. Basil's Cathedral) - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Les troupes syriennes sont bel et bien présentes dans la ville de Manbij abandonnée par les forces kurdes, selon le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov.

Les rapports faisant état de la présence des forces gouvernementales syriennes à Manbij, ex-bastion des forces d'autodéfense kurdes, sont toujours d'actualité, a déclaré samedi aux journalistes le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov.

A U.S. soldier walks on a newly installed position, near the tense front line between the U.S-backed Syrian Manbij Military Council and the Turkish-backed fighters, in Manbij, north Syria, Wednesday, April 4, 2018. - Sputnik Afrique
Des hélicoptères US repérés à Manbij alors que les forces turques entrent en Syrie (vidéo)
«Oui», a répondu le porte-parole à la question de savoir si les informations selon lesquelles l'armée syrienne était entrée à Manbij étaient véridiques.

Dans le même temps, M.Peskov a proposé aux journalistes de contacter le ministère russe de la Défense pour obtenir des détails concernant la situation sur le terrain à Manbij.

militaires turcs - Sputnik Afrique
Erdogan: la Turquie entrera à Manbij si les USA n'en retirent pas les formations kurdes
Vendredi, l'état-major des forces armées syriennes a annoncé la reprise de Manbij jusqu'à présent contrôlée par les unités kurdes. Précédemment, les Unités de protection du peuple (YPG) avaient appelé le gouvernement de Damas à prendre le contrôle des régions abandonnées par leurs forces afin de les protéger d'une éventuelle invasion turque.

M.Peskov a qualifié la reprise des régions kurdes par les forces gouvernementales syriennes de «tendance positive».

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала