Le Kremlin ne bronche pas à l'annonce d'un éventuel achat de Patriot US par Ankara

© Sputnik . Sergey Malgavko / Accéder à la base multimédiaSystèmes de missiles S-400
Systèmes de missiles S-400 - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
La livraison à la Turquie de quatre divisions de systèmes de missiles sol-air russes S-400 devant commencer l'an prochain, Moscou reste indifférent aux informations annonçant un éventuel achat par Istanbul de missiles américains.

Une éventuelle vente à la Turquie de systèmes de missiles sol-air américains Patriot n'aurait aucune incidence sur l'entente entre Moscou et Ankara concernant la livraison des S-400, a déclaré aux journalistes le porte-parole du Président russe, Dmitri Peskov.

Le drapeau de Turquie - Sputnik Afrique
Les États-Unis accepteraient de vendre des Patriot à Ankara pour évincer les S-400 russes?

«Ce sont des processus qui ne sont pas liés entre eux, dans ce cas concret nous réalisons les accords déjà conclus avec nos collègues turcs», a indiqué le porte-parole.

Auparavant, il avait été annoncé que le département d'État américain avait consenti à une éventuelle vente à la Turquie de systèmes de missiles sol-air Patriot, chiffrée à 3,5 milliards de dollars. En effet, Ankara avait précédemment demandé l'autorisation d'acheter quatre sets de ces systèmes, comprenant au total 20 rampes de lancement et 80 missiles intercepteurs.

Le 2 décembre, les États-Unis ont posé un ultimatum à la Turquie, lui enjoignant d'annuler son contrat avec Moscou sous peine d'être exclue de leurs livraisons de F-35. Et ce, malgré le fait qu'en novembre, la partie turque avait reconnu l'impossibilité de revenir sur les ententes avec Moscou.

Le contrat russo-turc prévoit la livraison à Ankara de quatre divisions de S-400 pour la somme de 2,5 milliards de dollars.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала