Un demi-frère de Cheriff Chekatt aurait été interpellé à Strasbourg pour vol à main armée

© REUTERS / Vincent KesslerFrench special police forces secure an area during a police operation in the Meinau district after the deadly shooting in Strasbourg, France, December 13, 2018.
French special police forces secure an area during a police operation in the Meinau district after the deadly shooting in Strasbourg, France, December 13, 2018. - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Un demi-frère de Cheriff Chekatt, auteur de l’attentat de Strasbourg, a été interpellé dans cette même ville pour vol à main armée, selon des médias français se référant aux sources policières.

Un demi-frère de l'auteur de l'attaque commise à Strasbourg le 11 décembre y a été interpellé lundi pour «vol aggravé sous la menace d'une arme», a appris mardi l'AFP de sources concordantes.

Il est soupçonné d'avoir tenté lundi de dérober le portefeuille d'un passant accompagné de deux complices peu avant 18h, a précisé une source policière, confirmant une information de BFM TV. Le demi-frère de Cherif Chekatt et ses deux complices, tous âgés de 15 ans, ont braqué le passant avec une arme de poing. Les faits se sont déroulés à proximité d'un parc, dans le quartier des Poteries, où Cherif Chekatt habitait, dans l'ouest de la métropole alsacienne.

Strasbourg après l'attaque du 11 décembre 2018 (image d'illustration) - Sputnik Afrique
Strasbourg, victime d’un attentat djihadiste ou d’un moment de «désir de revanche»?

C'est la victime qui a appelé le numéro d'urgence de la police après avoir été braquée. Les trois jeunes hommes ont été interpellés et leur garde à vue a été prolongée mardi, a dit à l'AFP une autre source policière. L'enquête a été confiée à la sûreté départementale du Bas-Rhin.

Un homme a ouvert le feu le 11 décembre rue des Orfèvres à Strasbourg, près du marché de Noël, avant de prendre la fuite. Le principal suspect de l'attentat de Strasbourg, Cherif Chekatt, 29 ans, a été abattu par la police dans la soirée du jeudi 13 décembre, après 50 heures de traque. D'après différentes sources, il était fiché S. Selon son père, il défendait les thèses et les actions de Daech*. L'attaque a fait, selon les dernières données, 5 morts et plusieurs blessés.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала