Mort au Liban d'un chef du renseignement russe? Un «délire conspirationniste» selon Moscou

© Sputnik . Natalia Seliverstova / Accéder à la base multimédiaMinistère russe de la Défense
Ministère russe de la Défense - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Le ministère russe de la Défense a démenti les informations diffusées par le ministère américain de la Justice selon lesquelles l'ancien chef du renseignement militaire russe aurait trouvé la mort au Liban. Comme l'a qualifié le département russe, il ne s'agit que d'un «délire conspirationniste»

Le ministère russe de la Défense a qualifié de «délire conspirationniste» les informations selon lesquelles le chef des services du renseignement militaire (GRU) Igor Sergoun serait mort au Liban.

Comment Vladimir Poutine a «perdu» le renseignement russe (image d'illustration) - Sputnik Afrique
Poutine propose de «restaurer» la GRU

«Les bruits diffusés par le ministère américain de la Justice selon lesquelles le héro de Russie, le général Igor Dmitriévitch Sergoun, décédé le 3 janvier 2016, se touvait au Liban, sont un délire conspirationniste», indique le ministère.

«Igor Dmitriévitch (Sergoun) se trouvait en Russie en janvier 2016», a souligné le ministère.

Le héros de Russie, le général Igor Sergoun a dirigé le renseignement militaire russe de 2011 à 2016. Il s'est éteint le 3 janvier 2016 à l'âge de 58 ans.

Récemment, les États-Unis ont publié un compte-rendu des agents du FBI concernant l'ex-conseiller de Donald Trump pour la sécurité nationale Michael Flinn. Selon ce document, Flinn a expliqué au cours d'un interrogatoire qu'il avait exprimé à l'ambassadeur russe aux États-Unis, Sergueï Kisliak, ses condoléances «au sujet de la mort de Sergoun au Liban».

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала