«Entente orientale»: Chine et Russie alliées de circonstance contre l’Occident?

S'abonnerTelegram
La Chine et la Russie ne pourraient peut-être pas former une alliance institutionnelle comme l’Otan, mais, en regard du XXème siècle, elles ont déjà formé une «Entente» contre les intérêts occidentaux, relate le portail The Hill.

D'après le chroniqueur du site internet The Hill Jeff Hawn, Washington et Bruxelles croient que Moscou et Pékin ne sont pas capables de former une alliance permanente et durable, compte tenu de plusieurs différends, dont une animosité historique mutuelle, des litiges territoriaux, ainsi qu'une rivalité concernant l'influence en Asie centrale.

Extraction de lithium en République tchèque (image d'illustration) - Sputnik Afrique
La Chine serait-elle en train de monopoliser le marché mondial du lithium?
Cependant, poursuit-il, cela ne les empêche pas de former un arrangement bénéfique aux deux parties, d'autant plus qu'une certaine méfiance à l'égard de la politique des États-Unis favoriserait leur rapprochement.

L'essentiel à cet égard, souligne le journaliste, est que ni la Russie ni la Chine ne représentent de menace existentielle l'une pour l'autre: Moscou n'envisage pas de convertir le système gouvernemental de Pékin et il en va de même pour la Chine, la rivalité entre les deux pays étant en premier lieu concentrée sur des ressources naturelles et territoriales. L'Occident considère au contraire son système démocratique comme une forme de gouvernement supérieure et cherche à la propager partout dans le monde, indique-t-il.

Selon M.Hawn, la Russie et la Chine sont des anciens empires qui se croient être les victimes d'une humiliation nationale de la part des pays occidentaux. Elles sont ainsi prêtes à coopérer en vue de saper l'hégémonie des États-Unis et de booster leurs propres croissance économique et sécurité intérieure.

Sergueï Lavrov - Sputnik Afrique
Lavrov: les USA veulent que la Russie renonce à ses missiles testés dans le cadre du FNI
Bien que les tensions actuelles entre les deux pays ne semblent pas pouvoir s'évaporer du jour au lendemain, leurs intérêts communs, notamment dans les domaines économique et militaire, et la pression croissante de la part de l'Occident favorisent la formation d'une «Entente orientale», poursuit M.Hawn.

Ainsi, le journaliste appelle les pays occidentaux à prêter attention à cette alliance, qui commence à prendre forme. «Peut-être, la question qu'on devrait se poser est non pas si la Chine et la Russie formeront une alliance, mais si elle existe déjà et à quel point elle peut être puissante», conclut M.Haff.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала