Tirs de flashball et Gilets jaunes protégeant la police: l’Acte 4 est en cours (vidéos)

© SputnikManifestation des Gilets jaunes le 8 décembre 2018
Manifestation des Gilets jaunes le 8 décembre 2018 - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Après une matinée plutôt calme, la tension a commencé à monter vers 13h00 sur les Champs-Elysées à Paris. Sur des vidéos publiées sur les réseaux sociaux, l’on voit qu’un manifestant, qui avait pourtant les bras en l’air, a reçu un tir de flashball, alors que des journalistes en train de filmer la scène ont reçu une grenade.

Un participant à l’Acte 4 des Gilets jaunes à Paris a reçu vendredi un tir de flashball presque à bout portant alors qu’il se tenait devant une rangée des policiers sans les menacer ou provoquer, d’après une vidéo qui circule sur Twitter.

La scène a été filmée par de nombreux journalistes présents sur place, qui ont pour leur part été visés par une grenade.

Blindés en plein Paris, manifestation des Gilets jaunes le 8 décembre 2018 - Sputnik Afrique
Blindés, flashball, incendies... L'acte IV des Gilets jaunes dégénère à Paris (vidéo)
​La manifestation des Gilets jaunes sur les Champs-Elysées se déroulait dans un calme relatif depuis ce samedi matin. Mais au milieu de la journée, des groupes plus violents ont commencé à lancer des projectiles contre les forces de l’ordre. Selon des médias, ils auraient incendié des barricades et détruit des vitrines de magasins.

En haut de l’avenue des Champs-Elysées, des Gilets jaunes ont essayé de protéger les policiers contre les casseurs. Sur une vidéo, on les voit se placer devant les représentants des forces de l’ordre et crier «Arrêtez!».

​La gendarmerie a mis en action des canons à eau et des blindés pour repousser les casseurs tandis que les jets de projectiles vers les forces de l'ordre ont débuté.

Ce samedi, la gendarmerie a mobilisé 12 véhicules blindés, 89.000 membres des forces de l'ordre sont déployés dans tout le pays, dont 8.000 à Paris. Les chiffres de mobilisation des forces de l'ordre sont sans précédent depuis le soulèvement étudiant de Mai 1968, note Reuters, précisant que l'effectif est en augmentation de plus de 70% par rapport au 1er décembre.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала